A LA UNE Actualité Presse du jour

Presse du jour : La victoire de Macky Sall au premier tour de la présidentielle fait la Une des Quotidiens du jour

Pour la première fois depuis 2000, les Sénégalais ont attendu quatre jours pour connaître les résultats provisoires d’une élection présidentielle, écrit-L’AS Quotidien. En fait, renchérit- l’Enquête, le juge Kandji s’est appesanti sur les secrets du dépouillement. Après recensement des 53 procès-verbaux venant des différentes commissions départementales de recensement des votes et celles de l’étranger. Le président sortant est arrivé largement en tête. Si, durant les deux premiers jours de recensement, tous les représentants des candidats ont assisté aux travaux de la commission nationale, jeudi 28 février, le mandataire d’Idrissa Seck a fait défaut », renseigne toujours l’Enquête.

Le Quotidien, lui, a procédé à une analyse du score des candidats. « Macky fait mieux que Wade », titre-t-il. Macky Sall plie l’élection en un seul tour, et avec 2 millions 554 mille 605 voix (58,27%), suivi par Idrissa Seck qui a obtenu 898 mille 674(20,50%), Ousmane Sonko avec 687 mille 065 voix (15,67%), Issa Sall avec 178 mille 533 voix (4,07%) et enfin Madické Niang avec 65 mille 002 voix (1,48%). Le second tour était en réalité un faux suspense après les tendances sorties des procès-verbaux des commissions départementales, lit-on dans le journal.

Sud Quotidien est revenu sur le communiqué conjoint rendu jeudi 28 février où ils récusent ainsi les chiffres annoncés par le juge Demba Kandji et la Cnrv. Pis, selon Idrissa Seck et Cie, force est de constater que le candidat Macky Sall a confisqué la volonté du peuple. Après celà, les candidats ont soutenu qu’ils ne feront aucun recours devant le Conseil constitutionnel.

L’atmosphère après la tombée des résultats

A Dakar, relate-Sud Quotidien, « les forces de sécurité ont pris les devants pour empêcher toute manifestation pouvant entraîner des troubles à l’ordre public. Sur les deux voies de la Vdn, ce sont des gendarmes armés jusqu’aux dents qui veillent au grain. Au poste de la SDE de Liberté 6 extension, et au rond-point Sacré Coeur, d’après Sud Quotidien, le décor est impressionnant : des véhicules motorisés (Aml), des L200 et autres voitures de combat y sont présents. A la place de la Nation, le dispositif sécuritaire mis en place est beaucoup plus impressionnant que les autres ».

« Même dispositif devant l’Université Cheikh Anta Diop, c’était plus chaud. Une partie des étudiants de l’Ucad a affronté les forces de l’ordre mais un important dispositif a été déployé pour neutraliser la situation. Dans la foulée de la sortie de la Commission nationale de recensement des votes présidées par Demba Kandji, des étudiants sont sortis pour tenter de barrer l’avenue Cheikh Anta Diop. La situation est revenue au calme après de légères échauffourées », a constaté la publication.

A Thiès, explique-l’Enquête, même ambiance, chaude qu’à l’Université de Dakar. Les jeunes improvisent une manifestation et prennent la direction de la place de Sousse. Premiers actes de leur contestation, saccager une station Total située sur l’avenue Léopold Senghor. Les manifestants réussissent à brûler des pneus avant de prendre la direction de la permanence départementale de l’Apr où ils tentent en vain, de défoncer les portes, en vain, puisque tout était fermé. Ils passent leur frustration en jetant des pierres. L’espace du siège du groupe Futurs Médias est vandalisé par les protagonistes. Les éléments du commandant Mbaye, les empêchent de continuer sur leur lancée. Dans la soirée, ils ont encore remis ça au Cyber campus mais ont vite été maîtrisés à coups de gaz lacrymogènes.

A Ziguinchor, narre-Sud Quotidien, pas de manifestations. La ville est dans un calme plat.

Les colonnes de Sud-Quotidien apprennent que le bilan des victimes de l’accident d’un pick-up de la Gendarmerie assurant le jalonnement du convoi du candidat Macky Sall, passe de 4 à 5 gendarmes. Dimanche 10 février 2019, le pick-up en question a fait plusieurs tonneaux sur la route. 4 éléments ont perdu la vie sur le coup : Mamadou Bâ, Abdoulaye Mboup, Waly Sarr et Hamidou Diouf. 10 autres gendarmes s’en sont sortis avec des blessures, dont certains grièvement atteints.

Sportivement

Le Quotidien s’est intéressé à Sadio Mané dans ses colonnes sportives. « Sadio Mané, un 9 tout neuf », titre-t-il. En l’absence de Firmino blessé, Klopp a titularisé Sadio Mané à la pointe de l’attaque des Reds contre Warford. Un repositionnement gagnant pour l’international sénégalais qui a porté son total à 14 buts. Selon le joueur, la position importe peu du moment qu’il peut être utile à son équipe.

« Le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Cameroun et l’Egypte sont favoris de la Can 2019 », dit-Hervé Renard dans Sud-Quotidien.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire