A LA UNE Actualité Dakar Presse du jour

Presse du jour : La tragédie de Milan évitée de justesse fait les Unes de ce jour

Les Quotidiens ouvrent sur une tragédie qui a été évitée de justesse, mercredi 20 mars 2019. Selon Le Quotidien, près de Milan, un chauffeur de bus d’origine sénégalaise, Ousseynou Sy, a pris en otage une cinquantaine de collégiens avant de mettre le feu au véhicule pour des raisons encore confuses.

Le Quotidien écrit que le mobile terroriste n’est pas exclu. Des carabiniers ont sauvé de justesse les 51 collégiens pris en otage. « Les carabiniers ont été exceptionnels pour bloquer le Bus et faire sortir tous les enfants », a déclaré-le procureur de Milan, Francesco Greco, précisant ne pas exclure « l’hypothèse du terrorisme ».

« La cellule anti-terroriste de Milan a d’ailleurs été chargée de l’enquête. Les élèves de deuxième année de collège revenaient d’une sortie sportive avec trois accompagnateurs quand le chauffeur a subitement changé de trajectoire à San Donato Milanese et pris ses passagers en otage. Armés de deux bidons d’essence et d’un briquet, il a menacé les enfants, leur a pris leur téléphone portable et les a attachés avec du fil électrique. L’un des enfants a cependant pu appeler ses parents, qui ont prévenu les carabiniers », raconte-le journal.

L’Enquête, comme d’autres journaux d’ailleurs, se sont penchés sur l’affaire de la recrudescence des incendies dans les marchés. Le gouvernement a, au détour d’un conseil interministériel convoqué autour de la question, pris six mesures urgentes face à cela, allant toutes dans le sens de moderniser, délimiter et réduire les risques de calamité dans nos marchés. Selon le porte-parole du gouvernement, ces mesures ne sont pas de mêmes portées, puisque les unes ont comme perspective de répondre à une urgence. C’est dans ce cadre qu’il faut retenir le programme qui a été validé d’un coût de 300 millions de Fcfa.

Cet argent, selon Seydou Guèye est déjà engagé sur la base d’un accord entre le ministère de l’Intérieur et Sde pour installer et remettre à niveau les bouches d’incendie afin de faciliter l’approvisionnement et la fourniture en eau. Parallèlement à cela, le premier ministre a demandé au gouvernement, dans sa cinquième mesure, d’accélérer les procédures de construction et de modernisation des marchés Sandaga, Syndicat, Ndoumbé Diop, Tilène, Petersen, entre autres…

Au sujet de l’économie numérique, le journal Enquête renseigne que les réseaux sociaux freinent le chiffre d’affaires sur les appels internationaux. L’utilisation accrue des réseaux sociaux a diminué le chiffre d’affaires de la Sonatel. Selon le directeur général de l’entreprise, Sékou Dramé, le géant des télécoms a perdu 20 milliards de son chiffre d’affaires sur les appels internationaux, à cause de l’utilisation de l’Internet, Watsapp, Messenger, Viber et autres ont pris le relais des appels directs. Seul 25% des appels internationaux passent par voie directe. Tout le reste transite par les réseaux sociaux.

D’un autre côté, L’AS Quotidien informe de l’expulsion de 12 000 pêcheurs de la Mauritanie. Il s’agit, pour l’essentiel, d’après le journal, de gens qui s’activaient dans le secteur de la pêche. Justement, les autorités mauritaniennes leur reprochent de faire dans la pêche illicite. Pourtant, dit-L’AS, il n’y a pas longtemps, les chefs d’Etat du Sénégal et de la Mauritanie avaient signé des accords de pêche sénégalais pour leur permettre d’opérer dans les eaux poissonneuses de la Mauritanie. 350 d’entre eux sont arrivés au Sénégal alors que le reste attend encore d’être éconduit à la frontière.

Vox Populi parle d’une crise latente qui secoue la coalition « Benno Bokk Yakaar » (BBY), dont le candidat vient d’être réélu à la tête du Sénégal pour un dernier mandat de 5ans. Le journal affirme que cela risque de s’exacerber dans les prochains jours, au vu des positions affichées de part et d’autre. Vox Populi se demande si on s’achemine vers une implosion anticipée de la coalition présidentielle.

Ce qui est constant, d’après le journal, c’est que depuis la réélection du président Macky Sall, la sérénité qui régnait dans les rangs de la coalition « Benno Bokk Yakaar » a laissé la place à des calculs politiques au sein des différents états-majors des forces qui la composent. L’appel à des retrouvailles de la famille socialiste lancé par Ousmane Tanor Dieng et compagnie et la réactivation de la coalition « Benno ak Tanor », ne laissent pas également insensibles du côté du parti présidentiel, où certains responsables se préparent à la rupture d’avec leurs alliés socialistes. Et pour ne rien arranger, pense-Vox Populi, Moustapha Diakhaté réclame la dissolution du Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT), actuellement dirigé par le Secrétaire général national des ‘’Verts’’.

Sport

Pour mettre fin à cette revue de presse, la défaite des « Lionceaux », face à la Guinée, à l’éliminatoire de la CAN U23. L’Enquête écrit que le Sénégal a perdu, mercredi 20 mars, sur la pelouse du 28 septembre de Conakry, en match comptant pour la manche aller du 2e retour sur un score de 2-1. Le journal estime que l’équipe du pays de la Téranga a mal entamé les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations en perdant la manche aller de sa double confrontation contre l’équipe guinéenne. L’entraîneur du Sénégal Joseph Koto se dit satisfait du score. « L’équipe n’a pas réalisé un bon match à Conakry, mais reste en course pour la qualification. Nous n’avons perdu que par un but d’écart, c’est-à-dire 2-1. Ce n’est pas un mauvais score. Mes joueurs montreront un visage différent de celui d’aujourd’hui (hier), à la manche retour à Thiès », avance-t-il, dans les colonnes du Quotidien Enquête.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire