Actualité culture Dakar societe

Le monde de la culture rend hommage au saxophoniste Issa Cissokho,

Le musicien Sénégalais, Issa Cissokho est décédé ce dimanche 24 mars. En 50 ans de carrière comme saxophoniste, le musicien a traversé les époques en marquant le public de ce mythique orchestre. Comme lui, Mohamed Lotfi Benjelloun, est l’un des fondateurs de l’orchestre Baobab. Et il a rendu hommage à celui qu’il appelle son ami.

« Issa était un homme d’une intelligence rare. C’était un peu, le fou, le guignol mais c’était un artiste vrai, un artiste dans l’arme. Quelqu’un qui possédait son instrument et qui possédait réellement des valeurs de vie que beaucoup de gens n’ont plus », témoigne Mohamed Lotfi Benjelloun.

A la suite de beaucoup de monde, le ministre de la Culture a sorti un communiqué pour rendre hommage au défunt saxophone.

« L’annonce du rappel à Dieu du grand musicien Issa CISSOKHO m’a rempli d’une grande tristesse et plongé dans une profonde consternation.

Je voudrais m’incliner avec respect devant la mémoire d’un grand artiste qui a développé un savoir-faire qu’il a su mettre au service de tous les groupes et spectacles auxquels il a participé.

Chef d’orchestre du mythique Orchestra Baobab dont il a été l’un des membres fondateurs en 1972, Issa Cissokho était un virtuose du saxophone. Sa carrière extraordinaire a été impulsée et protégée par un public conquis par sa générosité musicale et l’énergie qu’il dégageait.

En cette circonstance douloureuse, j’exprime, au nom du Président de la République, Son Excellence, Monsieur Macky SALL, du Gouvernement du Sénégal et en celui de la communauté artistique et culturelle, mes condoléances sincères à la famille éplorée et au peuple sénégalais. »

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire