A LA UNE Actualité Afrique

Algérie : Nouvelle journée de manifestations attendue ce vendredi 1 mars 2019

Les Algériens sont de nouveau appelés à manifester ce vendredi 1 mars dans plusieurs grandes villes d’Algérie pour dénoncer la candidature d’Abdelaziz Bouteflika pour un cinq mandat à la tête du pays. Comme vendredi dernier, les appels se sont multipliés sur les réseaux sociaux.

Ce mouvement mené en majorité par des jeunes notamment les étudiants a été rejoint ces derniers jours par quasiment tous les partis d’opposition, qui dénoncent comme les manifestants la candidature d’Abdelaziz Bouteflika pour un cinq mandat à la tête du pays. Le président Abdelaziz Bouteflika a quitté Alger pour Genève pour y être soigné. Les jeunes ont été rejoints par tous les partis d’opposition, tout comme les journalistes, notamment des médias publics, pour dénoncer la censure et les pressions dont ils font l’objet.

 Les jeunes Algériens qui dénoncent un cinquième mandat espèrent réunir encore plus de monde que vendredi dernier. Faire entendre dans toutes les grandes villes du pays, les mêmes slogans appelant à un renouveau à la tête du pays. Les manifestants souhaitent le départ d’Abdelaziz Bouteflika et la fin d’un système qu’ils jugent corrompu, autoritaire et incapable de relancer l’économie.

Mais face à la détermination des manifestants, le régime a tenté de faire passer des messages ces derniers jours : le Premier ministre a annoncé que le chef de l’Etat déposerait bien sa candidature dimanche, date limite pour le faire. Le chef d’état-major a de son côté dénoncé des appels à manifester qui poussent les Algériens vers l’inconnu.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire