A LA UNE Actualité politique Présidentielle du 24 février

Violences pré-électorales : La Dic débarque à Tamba 

La Division des Investigations criminelles (Dic), qui a une compétence nationale, sort la grosse artillerie et élit son quartier général à Tamba, le temps de tirer au clair la violence d’avant-hier. Les limiers veulent mettre toute la lumière sur les deux cas de décès et blessés graves enregistrés, suite aux violents affrontements qui ont tristement émaillé la campagne électorale, toute la journée du lundi 11 février.

D’après des sources de « L’AS », en plus des éléments du Pur qui ont été arrêtés, Mamadou Vieux Ndiaye, le représentant de Serigne Modou Kara à Tamba et conseiller municipal Benno à la ville, a été entendu avant d’être libéré. C’est en effet son domicile qui a été saccagé lors de ces affrontements. Deux des enfants du Sieur Ndiaye ont été blessés. L’Etat a confié l’enquête à la direction de la Police judiciaire pilotée par Seydou Bocar Yague, laquelle a déployé une équipe de choc conduite par le chef de la Dic, le Commissaire Ibrahima Diop.

Les enquêteurs vont s’appuyer sur les unités de la Dic de Kolda et Ziguinchor, venues en appoint. Certes, les éléments du Pur ont été interpellés la veille sur la route de Kidira par les pandores ; mais les faits s’étant déroulés dans la ville, ils ont transmis les éléments au commissariat central de Tamba qui a déjà commencé le travail. Mais compte tenu de la sensibilité du sujet et aussi de la compétence nationale de la Dic, l’Etat a jugé plus adéquat de lui confier l’enquête. Mardi 12 février, les manifestants ont délogé les écoles et interdit toutes manifestations de l’opposition à Tamba.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire