A LA UNE Actualité Dakar politique Présidentielle du 24 février societe

Scrutin 2019 : La Mission d’Observation de la Commission Épiscopale se dit « globalement » satisfait du déroulement du scrutin présidentiel

C’est aujourd’hui, mercredi 27 février, que la Mission d’Observation Électorale Conjointe de la Commission Épiscopale Justice et Paix et des Scouts du Sénégal s’est prononcée sur le déroulement du scrutin présidentiel.

Une rencontre durant laquelle, Abbé Alphonse Seck, secrétaire exécutif de la Commission épiscopale justice et paix. a présenté les résultats des opérations de supervision de l’élection présidentielle du 24 février, réalisée à travers 43 départements par 1 000 observateurs déployés à travers le territoire national. « En dehors de quelques dysfonctionnements que nous avons relevés dans notre rapport, l’organisation de cette élection a été globalement bien menée », a lâché-Abbé Alphonse Seck.

Les faits marquant du scrutin observés dans les bureaux de vote ciblés par cette Mission Électorale portent notamment sur l’heure d’ouverture des bureaux de vote, la disponibilité et le fonctionnement du matériel électoral, la présence des forces de sécurité, l’affluence dans les bureaux de vote.

Et sur tous ces plans, la Mission d’Observation Épiscopale, au nom de l’Abbé Alphonse Seck relève, « qu’il n’y a pas eu grand problème à signaler. Leurs motifs de satisfaction tournent autour de quatre points : le climat serein et apaisé dans lequel s’est déroulé le scrutin, la présence des délégués de la CENA, la bonne couverture du scrutin par les organes de la presse nationale et internationale, ainsi que la présence rassurante des missions d’observation électorale nationales et internationales ».

Par la voix de leur secrétaire exécutif, Abbé Alphonse Seck, la Mission n’a pas manqué de s’appesantir sur quelques recommandations, même si, disent-ils, le taux de participation enregistré au cours de cette élection présidentielle est un motif de satisfaction pour la Mission d’Observation. « A la CENA, au ministère de l’Intérieur, aux candidats et à tous les acteurs politiques, à la presse nationale et internationale, aux leaders d’opinion et de la société civile, aux citoyens sénégalais, nous recommandons de renforcer leur engagement civique et citoyen en faveur de la démocratie et du développement intégral, inclusif et durable du Sénégal », dit-le secrétaire exécutif.

En comparaison aux législatives de 2017, Abbé Alphonse affirme qu’il n’y a pas photo, sur le plan organisationnel.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire