A LA UNE Actualité Presse du jour

Presse du jour : Les Unes du jour valsent entre les meurtres de Tambacounda et les promesses de campagne

-« La démocratie assassinée », à sa Une

-« Heurts de la mort », à sa Une

-« Chaos et tueries à Tamba », à sa Une

-« Horreur à Tamba », à sa Une

Nos Quotidiens ont fait focus sur le drame survenu lundi 11 février à Tambacounda entre des militants de l’Apr et ceux du PuR, qui ont occasionné la mort de deux civils.

« Une personne, notamment un jeune militant de Bby du nom d’Ibrahima Diop, y a laissé sa vie. Deux autres personnes ont également perdu la vie, en voulant tendre une embuscade au cortège de M. Sall. Il s’agit de Mathieu Touré renversé, alors qu’il était sur sa moto Jakarta et de Cheikh Ndiaye qui a été poignardé. Les journalistes n’ont pas été épargnés par la barbarie et la furie des militants. Ces derniers ont caillassé leur véhicule. Par la suite, ils ont emporté divers objets (matériels de travail, habits) appartenant aux reporters, avant de mettre le feu au véhicule », lit-on dans le Quotidien Enquête.

-« Macky Sall sur les violents affrontements entre militants de l’APR et du PUR à Tamba : La loi s’appliquera sans aucune faiblesse », à sa Une

En meeting à Oussouye et Goudomp, le candidat de la coalition « BBY » a fermement condamné les actes de violences qui ont engendré plusieurs blessés et deux morts. « Nous ne devons pas répondre à la violence, puisque nous voulons bâtir une démocratie moderne et nous avons la vérité avec nous. Je fais la même invite aux différents candidats et à leurs militants. Les gens vont voter pour qui ils veulent, sans la violence », a déclaré-le président sortant, lors du meeting qu’il a présidé à Oussouye. Pour l’apériste en chef, c’est le résultat de l’appel à la violence de certains leaders politiques. Mais, il a averti : « Qu’ils sachent qu’ils répondront de leurs actes devant les tribunaux. Et la loi s’appliquera sans aucune faiblesse. Force doit rester à la loi dans toutes les circonstances », renseigne-Vox Populi.

-« Bataille de Dakar : Amadou Bâ drague les chefs religieux », à sa Une

« Pendant que son candidat, Macky Sall fait le tour du Sénégal, le délégué régional de Dakar, Amadou Bâ bat campagne au niveau de la capitale. Il continue d’effectuer ses visites religieuses. Lundi 11 février il s’est rendu à la cathédrale de Dakar pour s’entretenir avec l’Abbé Gérard Diène sur les projets et également de solliciter des prières pour la réélection du président Macky Sall. Le communiqué parvenu à Walf Quotidien, indique que l’église des Parcelles Assainies a regorgé de monde pour manifester leur soutien à leader Amadou Bâ.

-« Contre les violences électorales : Sonko pense à la mutualisation des forces de l’opposition », à sa Une

« Il est entré à Mbour en narguant les responsabilités de l’Apr et leurs partisans. A Ziguinchor où il était attendu, la coalition n’a pas raté sa mobilisation. Il lance : « Si cela continue nous lancerons un appel à tous les candidats de l’opposition de mutualiser les forces, mobiliser toute leur jeunesse et de leur démontrer dans n’importe quelle région qu’ils sont en minorité dans ce pays », a-t-il clos le chapitre, en rappelant encore qu’il a une jeunesse plus nombreuse que celle de Benno, dans les colonnes de l’Observateur.

-« Abdoulaye Daouda Diallo lors d’un rassemblement politique à Ndioum : Nous n’allons pas nous laisser divertir par de petites alliances inopportunes qui se font dans l’opposition », à sa Une

« A Podor, le ministre Abdoulaye Daouda Diallo, Coordonnateur du Comité électoral départemental de BBY s’est dit fortement impressionné par la mobilisation des populations. « Cette déferlante « marron » à Podor et partout au Sénégal rassure les partisans de Macky Sall. Le camp présidentiel  se dit nullement inquiété par les adversaires de Macky Sall à la Présidentielle 2019. Il promet une victoire écrasante du Président sortant devant Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Me Madické Niang, et Issa Sall. « Nous n’allons pas nous laisser divertir par de petites alliances inopportunes qui se font dans l’opposition. Je ne vois pas quelle force politique Idrissa Seck, Ousmane Sonko, entre autres, ont. En tout cas, à Podor, il n’y a aucun autre candidat que Macky Sall. On a un seul et meilleur candidat que Macky Sall », indique-le Coordonnateur du Comité électoral Bby-Podor dans Walf Quotidien.

-« Ambition du candidat Macky Sall : Faire de la Casamance, une zone touristique », à sa Une

« L’endroit ne pouvait être mieux choisi. C’est à Cap Skiring que Macky Sall a fait part de sa volonté de faire de la Casamance, une zone touristique spéciale. Du haut de son véhicule, il déroule : « J’étais venu ici il y’a moins d’un mois. C’était dans le cadre de la tournée économique, pour vous dire l’importance que j’accordais au département d’Oussouye et bien sûr Cap Skiring occupe une place de choix dans le département d’Oussouye. Nous avons lancé un certain nombre de travaux. D’abord, un programme d’assainissement, puisque Cap Skiring est totalement une ville touristique. Il est important que l’assainissement, l’hygiène et la propreté soient prises en compte et l’Etat apportera le soutien à la commune pour que la ville soit une ville propre, une ville assainie. Et dans ce cadre, ce programme d’assainissement est en cours. Nous avons aussi noté les difficultés qu’il y’avait entre la Sapco et les populations. C’est une question qui est en voie de règlement, afin que la question foncière soit bien traitée. Nous allons faire de la Casamance une zone touristique spéciale. La loi de la défiscalisation du secteur touristique en Casamance pour promouvoir et l’investissement et l’emploi a été votée ». Sur ce point, « le club Med vient de décider d’injecter 16 milliards de Fcfa pour renforcer et élargir son hôtel pour 150 lits additionnels. Ce sont les premières réponses qui ont été apportées à cette politique de défiscalisation. La route Cap-Skiring-Diembéring, longue de 10 km, est déjà réalisée et le musée Aline Sitoé Diatta sera réalisé. Les autres programmes, c’est le Ppdc pour renforcer la production rizicole dans tout le départemental d’Oussouye. Je pense qu’Oussouye et Cap Skiring seront à mes côtés comme vous l’avez toujours fait, pour la continuité du Plan Sénégal émergent, pour la consolidation des acquis sociaux avec la Couverture maladie universelle. Nous sommes en train de construire une cuve à kérosène  pour que les avions puissent prendre leur ravitaillement depuis le Cap. On va aménager et moderniser l’aéroport de Cap Skiring », apprend-on dans l’Observateur.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire