A LA UNE Actualité Presse du jour

Presse du jour : Les séries d’accidents et la rencontre entre Wade et Sonko font les Unes des Quotidiens

-« Présidentielle 2019 : Entre idée de boycott du scrutin et « Manœuvres » avec les candidats : Me Wade cultive le flou ! », à sa Une

« Alors que tout le monde s’attendait à une coalition en perspective des élections du 24 février, la rencontre a été finalement, un cadre de partage des préoccupations entre les deux leaders de formations politiques. « Nous lui avons offert un exemplaire de notre programme pour qu’il puisse observer dans quelles mesures il y’a convergence. Nous allons continuer à discuter à toutes les étapes du processus, pour évaluer ce qui est en train de se passer et voir dans quel sens orienter le combat que nous voulons mener ensemble », a déclaré-Sonko à la sortie de la rencontre. Signalant la disponibilité de Me Wade à s’entretenir sur toutes les questions, Sonko se dit toutefois ouvert « à toute alliance qui peut permettre au Sénégal de se débarrasser du régime de Macky Sall. Mais, nous ne sommes pas dans une course aux alliances. « Notre préoccupation est l’intérêt supérieur de la Nation », a-t-il affirmé dans les colonnes de Sud Quotidien.

-« 4 gendarmes trouvent la mort dans un accident, 14 blessés graves dont 2 civils », à sa Une

« Les forces de sécurité, particulièrement celle de la Gendarmerie nationale, ont vécu dimanche 10 février, une journée douloureuse due à un grave accident de circulation qui a causé la mort de 4 gendarmes et fait 14 blessés graves. Au nombre de ceux-ci, figurent 2 civils et 4 autres gendarmes. L’accident est survenu à hauteur du village de Boudiagou, commune de Sakar, région de Sédhiou, sur l’axe Kolda – Sédhiou. Il s’agit d’un véhicule de la Gendarmerie nationale qui avait quitté la capitale du Fouladou vers 11h 30mn, pour rallier Sédhiou, où le président sortant Macky Sall était attendu pour un meeting. Le véhicule des pandores a fait un tonneau avant de se retrouver les quatre pneus en l’air. Quatre gendarmes ont trouvé la mort sur place. Quatorze individus, dont deux civils, se sont retrouvés avec de graves blessures. Les corps sans vie des gendarmes décédés ont été déposés à la morgue de l’hôpital régional de Sédhiou. La Gendarmerie a ouvert une enquête », renseigne-le Quotidien L’Observateur.

-« L’appel de Pape Diop à Abdoulaye Wade », à sa Une

« Pour la deuxième fois de la campagne, l’ancien-maire de Dakar et ex-président de l’Assemblée nationale, Pape Diop s’est affiché aux côtés du candidat Idrissa Seck. Et pour la première fois, il s’est prononcé. C’est naturellement la bataille pour faire basculer l’outsider non partant de cette course au palais, Me Abdoulaye Wade, qui fait rage. « J’aurai voulu qu’il vienne soutenir le candidat Idrissa Seck. Le plan le plus rassurant qu’il peut mettre en œuvre est de soutenir le candidat Idy2019. Les deux plans pourraient se rejoindre, c’est-à-dire, gagner les élections. Je lance un appel en direction de Me Wade et en direction des responsables du Pds de venir s’agréger à notre coalition. Me Wade est un homme politique de grande dimension. Il ne manquera pas de faire une analyse donnée de la situation pour les choix les plus avisés », a-t-il déclaré dimanche 10 février, dans le département de Vélingara.

Ayant déclaré sa candidature sous la bannière de Bokk Gis-Gis et recalé aux parrainages, Pape Diop a été l’un des premiers à rendre public son soutien à son ancien camarade du Parti démocratique sénégalais. Il estime qu’il faut laisser du temps à l’actuel secrétaire général du Pds qui, il n’en doute pas, va faire le choix orange. « On n’en est pas là encore. Il vient d’arriver au Sénégal et fait ses consultations. A la fin de celles-ci, je suis sûr qu’l prendra la bonne décision qui est de soutenir le candidat Idrissa Seck qui pourrait lui donner ce qu’il veut, car son désir est de se débarrasser du pouvoir de Macky Sall », a-t-il avancé dans les colonnes  du Quotidien Enquête.

-« Madické sur l’appel de Wade : J’irai à sa rencontre », à sa Une

L’ancien président de la République du Sénégal, Me Abdoulaye Wade, souhaite rencontrer les candidats de l’opposition à la présidentielle de 2019. Le président de la coalition Madické 2019 adécidé de répondre à cet appel. En tournée à Ziguinchor, M. Niang dit n’en garder aucune rancune, de sentiment négatif à l’endroit de Me Wade. « Je continue de lui vouer la même considération, la même affection. Chaque fois qu’il faut le rencontrer, je n’hésiterai pas à le faire. Il le mérite doublement pour tout ce qu’il a donné au Sénégal, mais aussi de par nos relations personnelles », a fait- savoir le candidat. Selon lui, personne ne peut oublier la proximité qu’il a entretenue avec Me Wade. « Pour toutes ces raisons, soyez sûr que j’irai à sa rencontre. Il a dit qu’il veut rencontrer tous les candidats de l’opposition. Il y’en a 4, j’en fais partie. Lorsque je serai à Dakar, je ferai savoir à son entourage ou je lui parlerai directement, si l’occasion m’est données pour lui dire que je suis prêt à le rencontrer », insiste-Me Niang, toujours dans l’Enquête.

« Macky Sall sur les programmes des autres candidats : C’est un chapelet de litanies incohérentes », à sa Une

« Partout, dans le Fouladou, où je suis passé, j’ai vu la ferveur. C’est dire combien Kolda a su montrer sa satisfaction face à la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent », a déclaré le président sortant, lors d’un meeting tenu au stade de Kolda. « Au moment où je vous parle 780 000 000 Fcfa pour les femmes et les jeunes de la région de Kolda. Les financements complémentaires vont suivre, puisque c’est cela l’ambition que j’ai donnée à la DER pour donner une réponse aux besoins des femmes, aux besoins des jeunes. Hormis PROMOVILLES qui a changé le visage de la commune, Kolda aura aussi un programme de 10 km de voirie intérieure dans la ville », a indiqué-Macky Sall.

La construction d’un centre de formation professionnelle, la réhabilitation de l’aéroport de Kolda, font également partie des promesses que le candidat de ‘’BBY’’ a faites à Kolda.

Dans le secteur de la santé, il a donné une réponse concrète à un problème latent à Kolda. « Je sais que vous n’avez plus de gynécologue, ici, à Kolda. Jeudi prochain, le nouveau médecin gynécologue de Kolda sera, ici et restera ici, à Kolda, pour apporter les soins dont les femmes de Kolda ont besoin », a annoncé le président sortant.

Le leader de l’APR de souligner par la suite : « Voilà l’ambition que j’ai pour ce pays. Et la mobilisation, partout où je suis passé, montre l’adhésion forte des populations sénégalaises. »

A Vélingara, M. Sall a promis, lors d’un meeting, des machines agricoles, de relever le niveau de l’hôpital départemental et de doter le stade municipal de gazon synthétique et de projecteurs. « Le département de Vélingara a constaté l’écart entre ce qu’il y’avait avant 2012 et maintenant. Si vous voulez la poursuite du PUDC, des bourses se sécurité alimentaire, de la CMU, ainsi que des bourses familiales, accordez-moi encore la majorité dès le premier tour et nous irons beaucoup plus loin », a-t-il soutenu.

A SARE Bassi, où il a été accueilli par des militants visiblement acquis à sa cause, Macky Sall a déclaré : « C’est terminé, nous avons déjà gagné », lit-on dans les colonnes de Vox Populi.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire