A LA UNE Actualité Dakar football politique Presse du jour sport

Presse du jour : Les journaux sénégalais se penchent sur le jeu des alliances en vue de la présidentielle de février 2019

Le jeu d’alliances fait la Une de toutes les manchettes des journaux sénégalais parus ce vendredi 1er février 2019, en vue de la présidentielle du 24 février 2019. 

« Présidentielle du 24 février 2019 : « la course aux alliances » affiche à sa Une le journal Enquête en vue du scrutin du 24 février lors duquel les Sénégalais sont appelés à élire un nouveau président de la République.

Le quotidien Enquête signale que le leader de la coalition Idy 2019, Idrissa Seck, peut compter sur l’ancien ministre Moustapha Guirassy.

La publication nous apprend que le candidat recalé lors du contrôle des parrainages par le Conseil constitutionnel a décidé de lui apporter son soutien dans la foulée de Thierno Bocoum, Malick Gackou et Amsatou Sow Sidibé, qui ont également décidé de se ranger derrière lui.

Même son de cloche pour Sud Quotidien qui évoque ces alliances sous l’angle des forces entre Idrissa Seck et le président Macky Sall et met en Une : « bataille pour le contrôle des candidats recalés du C25 », le candidat Idrissa Seck « devance Macky et Sonko dans la bataille pour le débauchage des ex-candidats à la candidature du C25 ».

Toujours selon Sud Quotidien, « les frémissements d’une montée en puissance » du candidat Idrissa Seck, dont « la candidature semble prendre de l’embonpoint au vu des ralliements qu’il a commencé à engranger auprès des recalés du Conseil constitutionnel ».

 « Longtemps fragilisé par des positions publiques discutables et inutilement médiatisées par ses propres soins, Idrissa Seck pourrait être un vrai challenger au scrutin du 24 février », écrit le journal.

Ce qui fait dire au journal Le Témoin, Idrissa Seck est « tel le Phoenix » qui renaît de ses cendres. A en croire le quotidien, « Idrissa Seck donné pour mort politiquement il y a quelques mois, le leader du parti Rewmi rebondit spectaculairement à quelques jours du démarrage de la campagne en enregistrant plusieurs soutiens de taille parmi les candidats recalés du collectif C25 », signale le journal.

Mais pour le journal Le Quotidien de revenir sur ces jeux d’alliances et fait savoir qu’une « voix de dispersion » est notée à cause d’une « absence de consignes pour le PDS et les Khalifistes ».

Le journal reprend en manchette Babacar Gaye (membre du PDS) qui estime que « le PDS doit soutenir Idy ou Madické ».

Le journal constate que cette « bataille pour le débauchage » des ex-candidats membres du C25 « semble tourner, pour le moment, en faveur du candidat de la coalition Idy 2019 qui a réussi à enrôler quatre des cinq candidats qui se sont jusqu’ici déterminés ».

Les quotidiens se sont aussi penchés sur la réception hier, du premier Airbus A330-900 Neo d’Air Sénégal. Selon le chef de l’Etat, « cette nouvelle acquisition vient renforcer la flotte de la compagnie nationale (Air Sénégal) déjà composée de deux Air Atr 72-600 neufs et qui comprendra, à moyen terme, sept aéronefs avec la livraison du deuxième A330-900 Neo et d’un troisième 319 durant cette année Airbus baptisé « Casamance », rapporte Enquête.

Le Quotidien y est allé avec son jeu de mot en annonçant que « Air Sénégal atterrit à Paris ce soir ».

En sport pour finir, lEnquête revient sur le feuilleton du transfert d’Idrissa Gana Guèye au Paris Saint Germain.  Selon le journal,  Gana Guèye ne bougera pas de son club, ce qui lui fait rapporté que le transfert a avorté puisque le mercato marché du transfert a été clôturé hier nuit.

En effet, son club anglais Everton a refusé l’offre de 30 millions d’euros jugés insuffisants au regard du potentiel du milieu de terrain et international sénégalais.

Et le Quotidien d’écrire que « Gana reste ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire