A LA UNE Actualité politique Présidentielle du 24 février

Présidentielle 2019 : Une semaine de campagne électoral, le bilan est funèbre

La coalition de Benno Bokk Yakar (BBY) semble être la plus touchée en termes de victimes. Le plus récent, est celui de la mort tragique du jeune Ibou Diop, âgé de 30 ans, mortellement poignardé au cours d’une bagarre entre les partisans du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) et ceux de BBY, dans la matinée de ce lundi 11 février .
Dimanche 10 février, sur le chemin de Sédhiou, l’accident du véhicule de la gendarmerie a provoqué 4 morts sur le coup et une douzaine de blessés. Le convoi n’a certes pas été affecté, mais c’est plutôt un camion de la gendarmerie nationale qui devait faire le jalonnement pour l’arrivée du président sortant, qui a eu un choc.

Le convoi de Macky Sall a aussi enregistré, samedi 10 février, un accident. Deux blessés ont été dénombrés.

Mercredi 06 février, un véhicule transportant les militants de BBY de Thilogne, pour assister au meeting de leur candidat à Matam s’est aussi renversé. Un accident qui  fait un mort et 14 blessés.

Une sixième victime du côté de BBY a été enregistré, cette fois-ci, loin de la route. Il s’agit de la dame Aïda Sidibé, 52 ans, décédée le jour de l’ouverture de la campagne suite à un malaise dans les locaux de BBY à Saint-Louis.

Du coté de la coalition Idy 2019, un mort a été enregistré ce week-end. Son convoi a fait une victime au village de Touba Sam-Sam, après Koumpentoum. Un homme qui tentait de couper la route avec sa moto a été touché par la voiture de tête du convoi.

La coalition Madické 2019 a également eu sa part de drame. Le mercredi 6 février, le chauffeur du Pr Coumba Ndoffène Ndiaye, chef de parti et soutien de Me Madické Niang, a perdu la vie dans un accident.

Ce lundi 11 février à Tambacounda, les choses ont pris une tournure disproportionnée. Après la mort d’Ibrahima Diop, un jeune militant de Benno Bokk Yaakar, une autre personne vient de perdre la vie.

La victime aurait été heurté par le convoi du Pur. Qui, après les violences enregistrées ce matin, a décidé de suspendre l’étape de Tambacounda. C’est à la sortie de la ville que la caravane a été attaquée. La deuxième personne décédée était sur un moto. Il aurait été heurté par le convoi. La voiture des journalistes a été aussi brûlé. Des blessés ont été notés chez les journalistes.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire