Actualité politique Présidentielle du 24 février

Macky Sall à Nioro : « 97 milliards Fcfa sont déjà investis dans la campagne de commercialisation de l’arachide », dit-il

« J’ai entendu certains dire que mon gouvernement est incompétent. Si tous les incompétents étaient comme moi… (il sourit). Qu’on me dise combien coûtait le prix du kilogramme d’arachide. Avant mon arrivée à la tête de ce pays, le prix du kilogramme d’arachide n’a jamais dépassé 150 Fcfa. Il y’a eu une année où le prix est monté à 175 Fcfa, mais on a vite baissé le prix. Cette année-ci, si on avait suivi les coûts mondiaux, le prix du kilogramme d’arachide devrait être de 145 Fcfa, mais j’ai demandé le maintien du prix à 210 Fcfa pour aider les producteurs. Et pour avoir ce prix, il fallait que l’Etat endosse le manque à gagner. C’est là où on a signé un protocole entre l’Etat du Sénégal et les huiliers. Dans ce protocole, l’Etat a déjà injecté 20 milliards de Fcfa pour que les producteurs puissent vendre à 210 Fcfa. En plus, j’ai négocié avec le gouvernement chinois pour que notre arachide puisse être vendue dans leur pays. J’ai levé toutes les contraintes phytosanitaires pour que l’importation de l’arachide soit une réalité. En plus de ses efforts, l’Etat a renoncé à 9 milliards de Fcfa de taxes lorsqu’on a suspendu les taxes sur les exportations. Actuellement, 367 998 tonnes d’arachides sont déjà collectés, alors qu’avant 2012, pendant toute l’année, on ne pouvait pas dépasser 260 000 tonnes. Depuis l’ouverture de la campagne de commercialisation de l’arachide, on a investi 97 milliards de Fcfa, dont 35 milliards pour le remboursement des dettes dues aux Ops et pour l’achat des semences pour la prochaine campagne. Je peux vous dire que 193 000 tonnes d’arachide sont déjà exportées et les huiliers ont acheté 140 000 tonnes. Le capital semencier est passé de 60 000 tonnes en 2012, à 600 000 tonnes présentement. D’ailleurs, c’est ce qui explique nos productions record. Tels sont les faits. Maintenant, chacun est libre de dire ce qu’il veut », explique-t-il.

Le président sortant de faire de Bounkiling un hub agro-sylvo-pastoral

Le candidat Macky Sall a appelé mardi 12 février les habitants de Bounkiling à voter pour lui le 24 février prochain. A l’en croire, sa réélection sera bénéfique à cette contrée d’autant plus qu’il envisage la construction de l’autoroute Kaolack-Bounkiling. A l’en croire, cette initiative sera une opportunité de booster l’agriculture, le secteur touristique, mais aussi le potentiel forestier.

Macky Sall qui est en pleine campagne pour sa réélection, rappelle qu’on a déjà construit dans ce département des routes, des écoles, entre autres.

Sur sa lancée, le Président sortant promet le réaménagement d’espace, en plus de ceux, déjà effectués qui rendront Bounkiling autosuffisant en riz et éventuellement en exporter vers les autres régions du Sénégal, puisque des machines agricoles seront dépêchées sur place.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire