A LA UNE Actualité Dakar politique

Affaire des 94 milliards Cfa du Titre foncier 1451/R : Une commission d’enquête parlementaire à l’ordre du jour vendredi

Tout comme Ousmane Sonko, l’Assemblée nationale compte apporter la lumière sur l’affaire des 94 milliards Cfa du Titre foncier 1451/R. Les députés sont appelés à siéger le vendredi 15 février 2019 à l’effet de statuer sur un projet de résolution portant mise en place d’une commission d’enquête parlementaire.

Le candidat à la présidentielle et non moins député de l’opposition Ousmane Sonko avait accusé publiquement Mamour Diallo, le directeur des Impôts, de détournement de denier public. Les propriétaires du terrain Titre foncier 1451/R n’ont pas reçu leurs dédommagements suite à l’expropriation de leurs biens selon Ousmane Sonko. Qui précise que l’argent aurait été détourné par Mamour Diallo avec la complicité des services du ministère du Budget. Il a déposé une plainte et a saisi l’Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac).

Mamour Diallo, le directeur des impôts, a nié. Dans un entretien accordé à L’Obs, il a déclaré qu’il allait porter plainte juste après la présidentielle contre Ousmane Sonko. Le journaliste Madiambal Diagne, dans une tribune, a souligné un conflit d’intérêt. Il a accusé le leader des Patriotes de vouloir faire chanter l’Etat. Sonko, propriétaire de la société de conseils Mercalex, met la pression sur l’Etat pour accélérer le processus de dédommagement afin d’encaisser ses 12 milliards Cfa de commission, voilà l’argument du journaliste. Ce qu’a réfuté Ousmane Sonko le 31 décembre 2018 sur la 2stv. Le leader des patriotes reconnait avoir conseillé les propriétaires du Titre foncier 1451/R. Mais il a, précise-t-il, préféré rompre le contrat du fait de son statut de député. Ensuite, c’est Atlas, une société dirigée par un de ses proches, qui l’a récupérait. Lors d’un meeting, Ousmane Sonko est revenu à la charge en déclarant que 46 sur les 94 milliards Cfa auraient été décaissés. Il a invité le procureur de la République à faire la lumière sur cette affaire en soutenant connaitre le nom de la banque, le numéro de compte ainsi que le libellé.

A propos de l'auteur

Gnigno FAYE

Laisser un commentaire