A LA UNE Actualité economie Tambacounda

Tambacounda étrenne son nouveau marché central au poisson et son complexe frigorifique  

Amédine FAYE, Correspondant de Téranga News à Tambacounda.

La région de Tambacounda vient de se doter d’un nouveau marché au poisson d’une valeur de 250 millions CFA. Les travaux du nouveau marché central au poisson a duré 14 mois, est entièrement financé  par l’Etat du Sénégal à hauteur de de 250 millions de FCFA.

Les deux ouvrages ont été inaugurés ce lundi 28 janvier 2019, par le  ministre le ministre de la pêche et de l’Economie maritime, Oumar Gueye,  en compagnie du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Sidiki Kaba.

L’infrastructure, longtemps attendue par les acteurs locaux de la pêche, dispose d’un hangar (hall de vente), d’une chambre isotherme, d’un laboratoire d’analyse sensorielle et de contrôle sanitaire, d’une salle de traitement et de conditionnement des produits, d’un bloc administratif avec deux bureaux, d’une salle polyvalente, d’une infirmerie, d’un bloc vestiaire sanitaire.

A en croire au ministre Oumar Gueye, « l’ infrastructure va offrir aux acteurs de la pêche de la région et des régions limitrophes un cadre adéquat pour la commercialisation des importantes quantités de produits halieutiques produites dans la région ou qui y transitent ».

En plus du marché central au poisson, « le complexe frigorifique de Tambacounda qui n’a jamais fonctionné depuis plus de dix ans a été  réfectionné »  et réceptionné par l’officiel. Le coût des travaux est de 50 millions de FCFA.

Le complexe frigorifique comporte une chambre positive de 10 tonnes de 5 à 10°, une chambre négative de 10 tonnes de -18°, un tunnel de congélation de 300 Kg par 8 heures à – 35°, une production de glace de trois tonnes par jour, une chambre de stockage de la glace de six tonnes. Trois camions frigorifiques « opérationnels » et « fonctionnels » d’une capacité de portage de 10 tonnes sont aussi mis à la disposition des complexes frigorifiques des communes de Koussanar, Kidira et Tambacounda.

Tout cela va   « permettre à Tambacounda d’avoir du poisson frais », a fait savoir le ministre de la Pêche et de l’Economie Maritime.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire