A LA UNE Actualité Dakar politique

Présidentielle : Quatre solutions soumises à l’opposition pour contrer Macky Sall

Certain que Macky Sall ne reculerait devant rien pour imposer la forfaiture politique des parrainages et qu’il piétinerait le droit et la morale, avec la bienveillante complicité  de son Conseil Constitutionnel, pour choisir ses propres adversaires, la Plateforme  »AVENIR Senegaal Bi Nu Begg » avait publié, au mois d’octobre passé, un communiqué. Dans celui-ci, elle invitait l’opposition sénégalaise à se regrouper autour d’un « nombre limité de pôles de candidatures » pour l’élection présidentielle du 24 février 2019. L’idée préconisée par la Plateforme était de constituer ces pôles ou coalitions autour de candidats prometteurs, pouvant fédérer autour d’eux le maximum de forces politiques et sociales, pour aller l’assaut de Macky Sall au premier tour, avant de se regrouper autour du candidat de l’opposition qui irait avec ce dernier dans un incontournable second tour pour le battre.

Mercredi 16 janvier,  »AVENIR Senegaal Bi Nu Begg » a sorti un autre communiqué où elle fait une nouvelle offre aux  candidats retenus par le Conseil Constitutionnel. Quatre solutions sont soumises à Idrissa Seck, Ousmane Sonko afin de contrer Macky Sall.

« D’abord, constituer quatre pôles politiques autour des candidats Madické Niang, El hadji Issa Sall, Idrissa Seck et Ousmane Sonko. Ces pôles devraient se constituer sur la base d’affinités politiques, idéologiques ou stratégiques. Ils doivent être ouverts aux acteurs politiques indépendants, aux mouvements citoyens et à la société civile.

Ensuite, discuter et adopter un programme commun de gouvernance inspiré des conclusions des Assises nationales, des recommandations de la CNRI, ainsi que de toutes propositions pertinentes issues des programmes des partis politiques. Puis signer publiquement et solennellement un pacte moral par lequel chaque candidat soutient, sans conditions, le candidat de l’opposition qui irait au second tour. La signature de ce pacte marquerait aussi l’engagement du candidat à appliquer le Programme commun comme base de son programme politique s’il est élu ou soutenir le candidat de l’opposition au second tour s’il n’y va pas lui-même.

Et enfin, mobiliser les forces politiques et sociales, organiser les résistances et mutualiser les ressources humaines et techniques nécessaires à la surveillance et à la sécurisation du processus électoral, en amont et en aval du scrutin ».

C’est ainsi que la plateforme invite les candidats de l’opposition retenus par le Conseil constitutionnel à se mettre en ordre de bataille pour participer victorieusement à l’élection présidentielle du 24 février 2019.

En précisant que le peuple sénégalais est plus que prêt pour mettre un terme aux sept années de souffrance marquant la gouvernance Macky Sall, caractérisée par un recul démocratique sans précédent, un gaspillage sans retenue des ressources publiques et la soumission de pans entiers de l’administration républicaine aux intérêts de Benno Bokk Yaakar.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire