A LA UNE Actualité football sport

Disparition d’Emiliano Sala : Trois jours après le crash, la Police de Guernesey annonce l’abandon des recherches

L’espoir de retrouver l’attaquant argentin du FC Nantes et le pilote de l’avion s’amenuise de plus en plus avec le froid qui sévit actuellement en Europe. Ce jeudi 24 janvier 2019, après avoir repris les recherches ce matin la Police de Guernesey a annoncé ce cet après-midi la fin des recherches actives pour retrouver la trace d’Emiliano Sala, de son pilote et de l’avion disparu dans la nuit de lundi à mardi.

Après trois jours de recherches, le corps d’Emiliano Sala et du pilote étant toujours introuvables, et la Police de Guernesey n’ira pas plus loin. Dans son communiqué, elle précise avoir fourni tous les efforts possibles pour retrouver les corps, passant au peigne fin environ 2700 kilomètres carré, en utilisant trois avions et cinq hélicoptères pendant les 80 heures de recherches. Le capitaine David Barker exprime dans ce même communiqué ses pensées à la famille du pilote et du passager dans ce moment très difficile. Il précise également que même si les recherches actives sont terminées, l’enquête reste ouverte, et que ses équipes seront en contact avec tous les avions et bateaux présents dans la zone pour obtenir d’éventuelles informations.

Et avant même la chute de l’avion qui le transportait, l’attaquant de 28 ans, a transmis via la messagerie WhatsApp des paroles glaçantes, mais sont prononcées sur un ton assez calme, et ponctuées de bâillements.

« On ne va pas me trouver, sachez-le »

« Je suis dans l’avion, on dirait qu’il va tomber en morceaux, et je pars pour Cardiff », dit Sala.

« Si dans une heure et demie vous n’avez plus de nouvelles de moi, je ne sais pas si on va envoyer des gens pour me rechercher, parce qu’on ne va pas me trouver, sachez-le. Papa, qu’est-ce que j’ai peur! »

Pour rappel, le buteur argentin venait de parapher un contrat à Cardiff City. Il était revenu à Nantes dire au revoir à ses coéquipiers avant de repartir au pays de Galles. Dans un message vocal adressé à un proche, il avait exprimé son inquiétude avant d’embarquer dans l’avion.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire