Actualité Environnement Saint-Louis societe

Travaux de la brèche : Le ministre de la pêche des garanties fermes aux acteurs

Adama SENE, correspondant de Téranga News à Saint-Louis.

La capitale du Nord a abrité un comité régional de développement spécial sur la brèche ouverte en 2003 pour sauver Saint-Louis des inondations. Après plusieurs promesses de balisage et de dragage pour arrêter les nombreux accidents mortels qui s’y passe, le ministre de la Pêche et de l’Économie maritime a rassuré les différents acteurs du démarrage effectif des travaux plus au tard en fin Janvier 2019 avec une enveloppe de 05 milliards de F CFA.

Plus rien ne s’oppose au commencement des travaux de balisage et de dragage de la brèche, a déclaré le ministre Oumar Gueye à la fin du CRD spécial qu’il a présidé, en présence de son collègue Mansour Faye par ailleurs maire de la vieille cité de Ndar. « Pour suivre les injonctions du président Macky Sall, toutes les études nécessaires aux travaux sont faites, le marché est attribué à une entreprise spécialisée, le financement bouclé et disponible. Donc les travaux n’ont plus aucune raison pour ne pas être débutés. D’ailleurs nous avons la garantie de l’entreprise que les travaux de dragage et de balisage de la brèche démarreront au plus tard en fin janvier » a soutenu le ministre de la pêche. A l’en croire la réalisation des travaux permettra de sécuriser davantage les pêcheurs et leurs biens à la traversée de la brèche. « Il consiste à procéder au balisage et au dragage du fleuve. À l’issue de ces travaux, nous aurons un chenal propice à la navigabilité d’une profondeur de 05 m, pour une largeur de 200 m et un balisage lumineux. Ainsi les pirogues pourront emprunter cette voie sans problème à n’importe quelle heure. L’engin fera ses manœuvres de la mer au fleuve, du nord au sud, en creusant un canal. Cela devra permettre de terrasser les montagnes de sable qui sont la plupart du temps les sources des nombreux accidents enregistrés à la brèche » a signalé le ministre Oumar Gueye. Avant de rassurer les acteurs et les partenaires que les travaux de balisage et de dragage de la brèche coûteront environ 05 milliards de francs CFA et que le délai d’exécution des travaux va s’étaler sur 05 mois. Mais en attendant le début effectif des travaux, les pêcheurs guet-ndariens croisent les doigts et prient pour que cette annonce de dragage ne soit pas comme les autres promesses jamais tenues par l’Etat.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire