A LA UNE Actualité Afrique culture

Littérature : L’écrivain malien Seydou Badian Kouyaté est décédé à l’âge de 90 ans

Seydou Badian Kouyaté, auteur du célèbre roman « Sous l’orage », paru pour la première fois en 1957 aux éditions Présence africaine racontant un conflit culturel entre les générations, notamment en Afrique, est décédé dans la nuit du vendredi à l’âge de 9O ans.

Seydou Badian Kouyaté est né à Bamako en 1928. Écrivain et homme politique malien, il est le père de l’hymne national malien ” Le Mali “. Sous la présidence de Modibo Keïta, il fut nommé ministre de la Coordination économique et financière; cependant, avec le coup d’État de 1968 et l’ascension à la présidence de Moussa Traoré, il fut déporté à Kidal avant d’être exilé à Dakar, au Sénégal.

Un deuil du monde de la littérature africaine, le doyen KOUYATE était l’un des derniers maliens qui fait l’unanimité, tant son engagement, son patriotisme et son sacrifice permanent pour notre pays n’ont jamais été pris en défaut pendant ses soixante dernières années. Le Mali a perdu une boussole importante, au moment où il peine à trouver sa voie. », a témoigné Moussa Mara, homme politique et ancien premier ministre du Mali.

 

Engagement politique

Associé depuis ses débuts au Rassemblement démocratique afro-soudanais, il a été retiré du parti en 1998 pour s’être opposé à une partie de son plan de refus de la reconnaissance de certaines institutions participant aux élections contestées.

En 1997, il est candidat à l’Élection présidentielle mais décide, comme la plupart des autres candidats opposés au président sortant Alpha Oumar Konaré, de retirer sa candidature pour protester contre la mauvaise organisation des élections.

Distinctions

En mars 2018, Seydou Badian a reçu le Grand Prix des Mécènes du GPLA 2017, en hommage à l’ensemble de sa carrière bibliographique.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire