A LA UNE Actualité Dakar santé societe

Le Sénégal s’équipe d’un « Autotest » de dépistage du VIH

Dans le cadre de la diversification de l’offre de dépistage du VIH, le Sénégal vient de se doter d’un auto-test VIH. Un dispositif oral de détection des anticorps du VIH, permettant aux personnes de connaître leur statut sérologique.
La nouvelle a été donnée lundi 3 novembre par la chef du service laboratoire de virologie et bactériologie de l’hôpital « Dalal Jam » de Guédiawaye, Professeur Ndèye Coumba Touré Kane, lors d’un symposium tenu en marge du lancement des 2 èmes journées scientifiques du Sida au Sénégal.
Une avancée réalisée dans le cadre du projet dénommé « Auto-test VIH, libre d’accéder à la connaissance de son statut » (ATLAS). D’une durée de trois ans et demi pour un coût de 15 millions de dollars, ce projet est mis en oeuvre en Côte d’Ivoire, au Mali et au Sénégal.
ATLAS atterrit  au Sénégal grâce au consortium Solidarité thérapeutique et initiatives pour la santé (SOLTHIS), en partenariat avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale, le Conseil national de lutte contre le sida (CNLS) et nombreux autres partenaires.
Le Professeur Ndèye Coumba Touré Kane explique que l’auto-test est une stratégie innovante qui va aider à améliorer le diagnostic dans des pays comme le Sénégal, qui a une épidémie de type concentré, car la prévalence est, « faible dans la population générale, mais élevée chez les populations clés qui sont souvent des populations cachées ».
Professeur de microbiologie à la faculté de médecine de l’UCAD, Ndèye Coumba Touré Kane souligne que l’auto-test représente un outil d’aide à l’orientation vers le diagnostic: « C’est un test comme le test de grossesse utilisé par les femmes enceintes, et si le test est réactif, la personne se rend vers une structure de soins pour sa confirmation ou pas ». Et si le test est positif, l’intéressé est orienté vers le dispositif de soins pour une prise en charge adéquate.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire