Actualité culture Saint-Louis societe

Concert de fin d’année à Saint-Louis : Des jeunes activistes se braquent contre le maire, Mansour FAYE

Adama SENE, correspondant de Téranga News à Saint-Louis.

Le concert de l’artiste-musicien, Waly Seck, que le maire offre à la jeunesse de sa ville, n’est pas la bienvenue pour une bonne partie de la population. Regroupés au sein d’un collectif de défense des intérêts de Saint-Louis, des acteurs culturels, des activistes et des citoyens lambdas ont dénoncé jusqu’à la dernière énergie, l’organisation du concert du fils de Thione Seck dans la vieille cité.  Pour les populations contestataires, les urgences de la ville sont ailleurs. « Ce sont plusieurs dizaines de millions de francs CFA qui sont payés à Waly Seck. En moins d’un an, c’est la deuxième fois qu’il joue à la place Faidherbe pour des soirées inopportunes. Pourtant cet argent mobilisé pourrait régler certains problèmes de la jeunesse. Malgré le talent des jeunes artistes de Ndar, les autorités politiques locales ne font rien pour nous créer des espaces d’expression adéquats. La ville n’a pas un centre culturel qui se respecte et le maire jette l’argent par la fenêtre. Ce n’est pas normal » a râlé le rappeur INDEX du groupe Ñuul Kukk. Très remontés contre le premier magistrat de la ville, les membres du collectif invitent Mansour FAYE à revoir sa politique culturelle et de prioriser les besoins des populations. « La priorité de la commune, ce n’est pas un concert mais plutôt la salubrité des quartiers et des avenues submergées par des tas d’immondices, la sécurité dans les marchés, l’éclairage public, etc. » a vociféré Thierno Dicko.  Avant d’exhorter le ministre de l’Hydraulique à réorienter ces fonds pour la reconstruction d’un mur de protection des cimetières de Thiaka Ndiaye de Guet-Ndar qui s’est affaissé et qui a provoqué l’inondation de nombreuses tombes. « Le maire doit se ressaisir parce que les problèmes font légion dans la ville. C’est pourquoi il est admissible pour quelqu’un qui réfléchit pour l’intérêt de ses concitoyens d’être en phase avec lui pour ce choix de gaspiller des dizaines de millions FCFA en une nuit » s’est désolé l’activiste.  D’ailleurs, à la sortie de cette rencontre avec la presse locale, des jeunes de la Langue de Barbarie ont menacé de perturber le concert de Waly Seck, car le maire snobe leurs sérieux problèmes et se penche sur des « futilités ».

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire