A LA UNE Actualité Dakar politique Presse du jour

Presse du jour : L’opposition et le pouvoir se partagent les Unes des quotidiens de ce vendredi 30 novembre 2018

La marche de l’opposition dans les rues de Dakar, ce jeudi, organisée par le Front démocratique et social de résistance nationale (FRN), et les déclarations du garde des Sceaux et ministre de la Justice face aux députés sur les cas Karim Wade et Khalifa Sall occupent la Une de tous les journaux parvenus ce vendredi 30 novembre 2018, à Teranganews.

« Horreur à Guet Ndar », c’est le titre qui barre la Une du journal Enquête, pour parler des « trois pêcheurs décédés et les six autres portés disparus avalés par la brèche de Guet Ndar avec le chavirement de 5 pirogues qui rentraient, par un temps exécrable, et pris au piège de la brèche meurtrière », nous apprend Enquête.

Selon Enquête, « la brèche a encore tué, c’était dans la nuit du mercredi au jeudi avec le chavirement de cinq 5 pirogues ».

Les quotidiens sont largement revenus sur la marche de l’opposition sénégalaise ce jeudi pour exiger le départ du ministre de l’Intérieur organisateur des élections ’’exiger un accès au fichier général des électeurs’’ et réclamer davantage de transparence dans le processus devant déboucher sur l’organisation en février prochain d’une élection présidentielle au Sénégal.

Sud Quotidien souligne que « l’opposition brave Macky dans la rue ». Une manifestation que le quotidien Su qualifie d’ « assez hétéroclite avec diverses effigies de leaders politiques représentés tout en insistant sur la forte présence des partisans de Karim. « Il était l’absent le plus présent », fait remarquer le journal.

Pour Le Quotidien, « la marche du Front national de résistance s’est faite en pancartes dispersées pour évoquer la guerre des pancartes entre les karimistes, khalifistes et autres leaders de l’opposition pour exiger le départ d’Aly Ngouille Ndiaye à moins de trois moi de la présidentielle de février 2019».

Mais la réplique des partisans du pouvoir n’a pas tardé et c’est le ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang qui accuse l’opposition dans Le Quotidien de « vouloir semer le chaos dans le pays ».

Ce fait dire au journal Le Quotidien que « Mame Mbaye Niang incendie l’opposition », à sa Une.

A l’en croire dans les colonnes du journal Le Quotidien, « les opposants veulent discréditer une élection qu’ils ont déjà perdue ».

Sur les affaires Karim Wade et Khalifa Sall, responsable de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir), prend le contre-pied du ministre de la Justice.

Mame Mbaye Niang « écarte toutes les critiques sur une mise à l’écart de Karim Wade et de Khalifa Sall, en soulignant qu’il y avait d’autres opposants aussi méritants que ces deux hommes dans l’arène politique ».

« Le professeur Issa Sall livre ses « PUR » vérités, affiche le journal Le Témoin.

Dans un entretien avec Le Témoin Professeur Issa Sall du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR) a évoqué sa candidature à la prochaine présidentielle de février 2019.

Et, à la veille de son congrès d’investiture, Le Témoin s’est entretenu avec le leader du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR), qui précise « qu’il est bel et bien le candidat du PUR à la présidentielle de février 2019 ».

Poursuivant, le professeur de préciser encore « qu’il ne cherche pas à convaincre les talibés tidianes, mais plutôt les citoyens sénégalais ».

Évoquant le cas Serigne Moustapaha Sy, « Pr Sall se veut clair Serigne Moustapaha Sy ne  peut pas être mon directeur de campagne ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire