A LA UNE Actualité Dakar santé

Médecins et pharmaciens se joignent à « Jokko Santé » pour un accès plus facile et moins cher à la santé 

Les acteurs de la santé se sont réunis ce vendredi 23 novembre, au siège de la Sonatel, pour voir comment l’application « Jokko Santé » créée par Adama Kane et qui aide dans l’accès moins cher aux médicaments puisse toucher le plus grands nombre de sénégalais, ce qui va diminuer l’achat de médicaments de rue, dangereux pour la santé.   

« Jokko Santé »  est un projet qui promeut un accès facile à la santé surtout pour les couches les plus défavorisées de la société.  Un projet choisi, compte tenu de son contenu, prônant un accès facile à la santé, surtout concernant les couches défavorisées.

Les initiateurs affirment qu’ils travaillent sur ce projet depuis 2015, à travers un financement innovant.
« Concrètement, de façon spontanée, les entreprises vont payer leurs médicaments aux gens, »dit-Adama Kane, fondateur de « Jokko Santé », une application qui permet d’échanger des médicaments périmés ou non utilisés auprès de centres de santé contre d’autres produits pharmaceutiques.

Pour justifier ce projet, des acteurs de ce domaine, composés de médecins et de pharmaciens, se sont penchés sur les différents soucis qui meublent la santé. Naturellement donc, la dermo-cosmétique s’est invitée à cette rencontre oú Mme Rose Ndiaye, du laboratoire pharmaceutique Biofar présente les bienfaits de cette entreprise, implantée en France et œuvrant de plus en plus dans ce secteur en Afrique.

« Notre slogan, ‘santé et beauté’ répond aux besoins de la population de plusieurs pays du monde. Nos laboratoires fabriquent des produits cosmétiques », dit-Mme Ndiaye. Avant d’ajouter « au Sénégal, ces produits rentrent dans le cadre de l’accès à la dermatologie avec des produits cosmétiques à portée de main », renseigne-t-elle.

Dr Barry de l’association des pharmaciens a axé son intervention sur les antibiotiques, médicament dont le rôle est de s’attaquer aux bactéries. « La rupture de stock d’antibiotiques ou une prise abusive peut directement affecter sur la vie des patients. De plus, souligne-t-il, « la délivrance d’antibiotiques dans les pharmacies est dangereux. Il est vital de prendre en compte les dates de péremption des ordonnances ».

Vu aussi que, l’un des points principaux de « Jokko Santé » est la gestion de stock et transfert de médicaments.

Le diabète, incontournable maintenant dans de telles rencontres a été le centre de la présentation du pr. Seydou Nourou Diop, médecin à la retraite. « Le diabète est partout. L’accès aux médicaments ne devrait plus être un problème. Pourtant, tempère le professeur, il y’a toujours à faire en ce sens. Dans les zones reculées, l’accès aux traitements n’est pas encore évidente », a affirmé le sachant. Il a en outre plaidé pour une implication de plus haut niveau de l’Etat du Sénégal.

Le Pr a aussi jugé bon de parler de la facilité de s’octroyer des médicaments. « Il faut appeler les choses par leur noms. Des pharmaciens procurent des médicaments sans ordonnance ou obsolète aux patients. Le caractère dangereux que revêt la chose n’est même pas à prouver », a-t-il fustigé.

Adama KANE

Pour Adama Kane, principal initiateur du projet, « ce qu’il faut retenir de ce panel c’est qu’il est temps que les acteurs de la santé travaillent ensemble et que l’Etat pérennise les activités visant à améliorer les conditions des patient » 

Cette mise à nue des problèmes liés au domaine médical justifie en partie ce projet « Jokko Santé ». Logiquement, cela explique la sollicitation des entreprises pour l’achat des médicaments pour les populations.

« Jokko Santé » a déjà des impacts dans la prise en charge des malades. L’hôpital de Diamniadio sert d’exemple. Dr Ndiémé Ndiaye en parle : »Que l’on soit pauvre ou riche, on a droit à des soins médicaux lorsque le besoin se présente. Beaucoup de patients ont eu à bénéficier du don de « Jokko Santé » à travers la Sonatel. La prise en charge et l’accès aux médicaments se sont fait sans effort », s’est-elle réjouit-elle lors de ce panel réunissant médecins, pharmaciens, assistants sociaux…

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire