Actualité Saint-Louis santé societe

Journées Médicales du Nord : Plus de 26 spécialistes venus d’Europe mobilisés

Adama SENE, correspondant de Téranga News à Saint-Louis.

Des médecins généralistes, des pneumologues, des infirmiers, des dermatologues et des dentistes ont participé aux journées médicales du Nord dans différents quartiers de la vieille cité.  Sur initiative de l’amicale des pharmaciens de Saint-Louis, en partenariat avec les associations Sambo Éducation Santé et Seen Égale Santé, elles ont permis de diagnostiquer des milliers de patients. La 7édition a été saisie par les initiateurs pour appeler les autorités sanitaires à autoriser l’ouverture de la dentisterie offerte par les partenaires depuis 2015.

Patiente venue se faire consulter aux journées médicales du Nord.

Pour la pérennisation de leurs actions et le renforcement de la coopération Nord-Sud, les partenaires belges et français de l’association des pharmaciens de Saint-Louis, ont inauguré en 2015 un centre médico-social dans le populeux quartier de Pikine Sor. Un centre qui est équipé d’une dentisterie moderne pour soulager les couches défavorisées et pour leur faciliter l’accès aux soins dentaires. Malheureusement depuis son installation, l’unité médicale peine à ouvrir ses portes pour des raisons de lenteurs administratives. A en croire le président de l’amicale des pharmaciens, ils ne savent plus à quelle autorité faire confiance pour décanter la situation. « Les maladies dentaires constituent un véritable fléau chez les populations de Saint-Louis. Raison pour laquelle, les partenaires nous ont offert cette dentisterie. Mais depuis plus de 03 ans, les autorités médicales nous font valser entre la région médicale et le ministère de la Santé. Pourtant le besoin est là, comme en atteste les longues files très souvent notées devant les dentistes dans les différents sites de consultation.  Toutes les garanties sont données aux autorités de la région médicale. Donc elles doivent trouver le blocage pour aider les populations sans moyens à disposer d’une telle unité » a soutenu Dr Aliyoune Diagne. Pour en faire bénéficier davantage aux populations, a-t-il ajouté, les partenaires européens se sont engagés à prendre en charge les salaires du personnel, à fournir les consommables et d’envoyer des stagiaires pour accompagner l’équipe locale.

Une partie de l’équipe de spécialistes pour les consultations gratuites.

« Il faut que les autorités aient plus de clémence pour les démunis et contribuer à l’ouverture de l’unité, sinon le matériel risque de se détériorer à jamais. Et ceci serait du gâchis pour les bénéficiaires et n’encouragerait pas le partenariat » a plaidé Dr Diagne. Pour la coordonnatrice de l’association Seen Égale Santé, après la dentisterie, il faut travailler pour ne plus se suffire d’actions ponctuelles. « Nous avons souhaité dépasser le caractère ponctuel de nos interventions en pérennisant notre partenariat sur le long terme. Depuis plusieurs années nos associations participent aux journées médicales gratuites pour soulager les populations avec des spécialistes venus d’Europe et du matériel médical » a signalé Martine Dérasse. En attendant les étapes des départements de Dagana et de Podor, les populations de Saint-Louis ont magnifié le geste humanitaire des amis de Dr Diagne. « C’est une grosse épine que les initiateurs des consultations gratuites tirent des pieds de milliers de malades. Personne n’ose plus s’aventurer dans les hôpitaux de Saint-Louis par manque de moyens financiers. C’est énorme ce qu’ils ont fait durant ces journées médicales » a déclaré une dame, rencontrée à l’école Dodds de Ndar-Toute.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire