A LA UNE Actualité santé

Journée mondiale de la pneumonie : La maladie responsable de 15% des décès d’enfants

Le monde célèbre la pneumonie (une infection des poumons), ce lundi 12 novembre. Un prétexte pour rappeler la nécessité constante et urgente de sensibiliser le public à la première cause de mortalité des enfants de moins de cinq ans à travers le monde. 935 000 morts, c’est le nombre d’enfants âgés de moins de 5 ans qui est décédé dans le monde en 2013 des suites d’une pneumonie.

Chaque année, un enfant sur six de moins de cinq ans décède de la pneumonie, soit plus que le VIH/Sida, le paludisme et la méningite réunis. La quasi-totalité de ces décès se produit dans des pays à faible et moyens revenus, particulièrement en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne.

Pour bien visualiser ce qu’est cette maladie, utilisons par exemple une métaphore : les poumons sont comme une grappe de raisins. Les tiges étant les bronches et les grains, les alvéoles. Les bronchites se sont les tiges qui sont touchées et la pneumonie se sont les alvéoles qui sont touchés et cela peut donc être beaucoup plus grave.

En cas d’infection, les alvéoles des poumons sont remplies de pus et de liquide, rendant la respiration douloureuse et limitant l’absorption d’oxygène. La transmission d’une personne à l’autre a lieu par voie aérienne, par le biais des gouttelettes émises lors de la toux ou d’un éternuement, mais également par voie sanguine.

L’état du patient peut nécessiter la prise d’antibiotiques pour éviter une surinfection ou pour prévenir la bactérie du pneumocoque pouvant entraîner le décès si ce n’est pas bien soigné. Les gestes de prévention sont simples. Il faut faire attention à bien se laver les mains et à avoir une bonne hygiène.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire