A LA UNE Actualité culture Dakar societe

Un certain 1er octobre 1959 est né Youssou Ndour, l’unique Star de la musique sénégalaise

Les wolofs disent souvent que « Djégué kirayleu » pour dire qu’on ne peut reconnaitre la vraie valeur d’un homme que l’on côtoie, en d’autres termes « l’on n’est jamais prophète chez soi ». Certes Youssou Madjiguène N’Dour est adoubé et respecté au pays de la téranga mais pas encore à la hauteur de son talent et son génie créateur.

Ils sont nombreux les artistes sénégalais à briller à l’étranger mais aucun ne peut se targuer d’avoir réussi à percer avec notre Mbalakh national.

Le « Roi du mbalax » est un chanteur à la renommée internationale. Sa chaleureuse empoignade avec Barack Obama en 2013, donne une vision de la notoriété du lead vocal du Super Etoile de Dakar. A peine arrivé sur le sur le sol sénégalais, Obama a demandé à prendre une photo aux côtés de Youssou Ndour, qui, n’a pas manqué de voler la vedette à tout le monde, y compris le Président Macky Sall.

Youssou Ndour c’est le titre de meilleur artiste africain en 1996 et meilleur artiste africain du siècle en 1999, deux disques d’or, une récompense aux Grammy Awards, le prix Polar Music etc.

Pourtant tout n’a pas été rose au début pour l’enfant chéri de la médina. 

« La première fois que Youssou a chanté, c’était au Miami (boîte de nuit dakaroise). Il avait alors 13 ans et je lui ai tout de suite conseillé d’arrêter, parce qu’il était encore un enfant. Il était avec Mbaye Dièye Faye et Abdoulaye Sylla. Ils ont quitté la capitale dakaroise pour se réfugier en Gambie. J’étais désemparée lorsque je l’ai su, je suis partie voir une de mes amies qui travaillait au ministère de l’Intérieur pour qu’elle m’aide à le rapatrier. Elle m’a mise en rapport avec un commissaire de police à Kaolack, qui est parti le chercher à Banjul pour me le ramener. Mais un parent m’a convaincue de le laisser se produire à Kaolack où il avait déjà signé un contrat. Il est parti le matin pour rentrer le soir même, c’est là que son père l’a chargé de lui ramener de l’herbe pour le bétail. Sur le chemin, il s’est rendu auprès d’Ibra Kassé pour le convaincre de le laisser chanter. Dès qu’il a su qui il était, le père d’Alioune Kassé l’a tout de suite fait monter sur scène. L’audition a été convaincante et c’est comme cela que Youssou Ndour s’est mis à chanter », raconte sa mère dans une interview accordée au journal l’observateur en mars 2014.

Le producteur sénégalais Ibrahima Sylla enregistre le premier album avec le groupe au Studio Golden Baobab. Youssou N’Dour acquiert une notoriété au Sénégal et décide en 1979, de fonder son propre orchestre le Super Étoile de Dakar.

L’une des chansons les plus célèbres de Youssou N’Dour est 7 Seconds en duo avec la chanteuse Neneh Cherry. Le clip, tourné à New York, a été réalisé par Stéphane Sednaoui. En 1998, il compose l’hymne pour la phase finale de la Coupe du monde de football de 1998, « La Cour des grands », qu’il chante avec Axelle Red.

Youssou aura tout chanté. Son répertoire est autant riche en diversité de sonorité musicale qu’en thème.

Autour de son activité artistique, le roi du mbalax développe diverses activités commerciales, centrées au Sénégal : il possède un studio d’enregistrement à Dakar et une discothèque, le Thiossane, situé dans le quartier de Grand-Dakar, où il essaie d’être présent tous les week-ends ; il organise, depuis 2000, des concerts au Palais omnisports de Paris-Bercy, Le Grand Bal, où il rassemble la communauté africaine.

Il déploie également des activités dans les médias nationaux en s’alliant les compétences de professionnels reconnus. En septembre 2003, il crée un groupe de presse baptisé Futurs Médias à partir du journal L’Observateur, quotidien rapidement devenu le plus lu au Sénégal (tirage 100 000 exemplaires), et complété avec la Radio Futurs Médias , et, depuis septembre 2010, de la chaîne Télé Futurs Médias. Il doit faire face aux convoitises de Karim Wade, fils du Président sénégalais, qui souhaite un temps s’emparer du quotidien populaire. Il emploie 500 personnes.

Sous le règne du Président Wade, Il s’engage dans la politique et participe à la chute de ce dernier. Au sein du gouvernement de Abdoul Mbaye, Youssou Ndour est nommé ministre de la Culture et du Tourisme du Sénégal à partir du 4 avril 2012 puis ministre du Tourisme et des Loisirs du 29 octobre 2012 au 2 septembre 2013, avant d’être rattaché au Président Macky Sall comme ministre-conseiller.

A propos de l'auteur

Mamadou Diagne

Laisser un commentaire

Close