A LA UNE Actualité Dakar Education politique

UCAD : Macky Sall réussit sa « session de rattrapage »

3 ans après sa dernière visite mouvementée à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le Président de la République, Macky Sall est revenu à l’UCAD pour l’inauguration de 6 nouveaux pavillons. Un extraordinaire dispositif de sécurité est mis en place. A la place de la police qui est compétente dans ce périmètre, les autorités publiques ont opté pour la gendarmerie. Des blindés et véhicules de transport de troupes sont mobilisés et le campus est infesté de gendarmes et policiers en tenue civile. Alors, que les agents de maintien de l’ordre sont bien positionnés à l’extérieur avec leurs engins et armements. Tout un arsenal pour contenir d’éventuels récalcitrants.

Face aux étudiants et syndicalistes du SAES, le chef de l’Etat, Macky Sall a répondu à plusieurs doléances. « Nous venons de finir le recrutement de 200 enseignants du supérieur », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : « je peux m’engager, avec l’aide de Dieu qu’à partir de 2020 nous pourrons à chaque année rajouter au moins 50 voire 60 par an de façon à rester dans les ratios d’encadrement internationalement reconnus autour de 1 enseignant pour 25 étudiants au lieu de 1 pour 40 présentement à l’université de Dakar ».

Aux apprenants, le Président a promis que justice sera faite sur la mort de Fallou Sène. Mort en mai dernier dans des échauffourées impliquant des forces de l’ordre à l’Université Gaston Berger (UGB), mais il appartient seulement aux magistrats de le faire, a déclaré, ce jeudi 04 octobre, à Dakar, le chef de l’Etat Macky Sall. « Je suis très sensible à votre message sur la justice’’, a-t-il déclaré en réponse au discours d’un porte-parole des étudiants de l’UCAD où il était venu inaugurer deux nouveaux pavillons en construction.

« Bien sûr que la justice devra s’exprimer, s’exercer’’ dans cette affaire, « mais par ceux qui en ont la charge, pas par vous étudiants, pas par nous du gouvernement, il appartient aux magistrats, aux seuls magistrats d’appliquer la justice au nom du peuple et dans des conditions que la loi définit’’, a indiqué Macky Sall.

A propos de l'auteur

Mamadou Diagne

Laisser un commentaire

Close