A LA UNE Actualité Dakar football politique Presse du jour societe sport

Presse du jour : Les résultats de l’enquête sur le meurtre de Mariama Sagna s’offre la Une de la presse sénégalaise

Les quotidiens sénégalais parvenus mercredi à Teranganews, traitent en priorité des premiers résultats de l’enquête sur le meurtre de Mariama Sagna, militante des Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF), le parti de l’opposant Ousmane Sonko.

La victime, âgée d’une trentaine d’années, a été retrouvée morte dans sa chambre à Keur Massar, samedi soir, après être rentrée d’une réunion organisée par son parti dans cette commune de la banlieue de Dakar.

« Un meurtre crapuleux », affiche Le Témoin, pour parler de la responsable de PASTEF violée et étranglée à mort à Keur Massar.

Selon le Témoin quotidien, « le procureur du tribunal de grande instance de Pikine, Amadou Seydi, a retracé le film du meurtre devant les journalistes et a annoncé que trois personnes, dont un des tueurs présumés, ont été arrêtées », rapporte Le Témoin, selon lequel l’arrestation du second meurtrier présumé, en fuite, est présentée comme imminente, déjà localisé dans les environs de Kaolack.

L’AS revient sur la conférence de presse du magistrat Seydi hier pour revenir en détails sur les premiers résultats Amadou Seydi a raconté dans les détails les péripéties de ce meurtre crapuleux commis par des charretiers qui ont étranglé la victime avant de la violer, rapporte L’As, de souligner que le procureur Seydi a levé un coin du voile sur : « les actes de ce crime odieux », c’est le titre qui pointe à la Une du journal L’AS.

Pour Le Quotidien. Qui rapporte les déclarations du procureur de Pikine, « ce crime n’a aucune connotation politique, mais elle a été violée et tuée par des charretiers. Mariama Sagna ayant été tuée et violée par deux charretiers, selon les conclusions du certificat de genre de mort ».

Selon toujours Le Quotidien, qui revient sur les interrogatoires des présumés meurtriers de la militante de PASTEF, parti d’Ousmane Sonko, « à en croire Ousseynou Diop un des mis en cause, c’est Saliou Boye qui a étranglé et violée Mme Sagna ».

Enquête évoque des révélations fracassantes du procureur Amadouy Seydi, « 72 heures après le meurtre crapuleux de Mariama Sagna, qui a été violée et étranglée à mort par des charretiers, Ousseynou Diop et Saliou Boye, dans son domicile à Keur Massar ».

« L’affaire avait semé le doute dans les esprits puisque certains avaient déjà vu une main politique dans ce meurtre survenu dans un contexte de collecte des parrainages pour l’élection présidentielle de février 2019 », fait remarquer le même quotidien.

Enquête parle d’Ousmane Sonko, le leader de PASTEF, mais dans un autre registre à savoir sa démarche en politique avec ce titre : « Sonko sur la la sellette ».

Dans un papier analyse de notre confrère Mor Amar, « l’ouragan Ousmane Sonko surfe sur les vagues de la vie politico-médiatique depuis quelques semaines. Enquête a recueilli les éclairages de Yoro Dia politologue pour qui « plus les gens de l’APR vont l’attaquer, plus Sonko va se victimiser et plus il va gagner en popularité ».

Jean Meissa Diop (journaliste-formateur) de renchérir,  « la stratégie de Sonko fonctionne à merveille. Ça lui permet de réduire en silence les opposants qui tenaient le haut du pavé comme Idrissa Seck ».

Politique toujours Le Quotidien revient sur la candidature de Me Madické Niang  et a fait une sortie hier pour « confirmation de sa participation à la prochaine présidentielle et sa démission de la présidence du groupe parlementaire Liberté et démocratie ».

Madické Niang dit vouloir ne pas engager un bras de fer avec Me Wade.

« Mon honneur ne me permet pas de m’accrocher à des responsabilités que le Président Wade m’a confiées ».

En sport le quotidien spécialisé Stades évoque le match des Lions du Sénégal qui vont affronter le Soudan en match comptant pour les éliminatoires de la CAN 2019 au Cameroun.

Stades nous apprend que « les Lions sont déterminés à renouer avec le succès après trois matchs sans victoire ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close