A LA UNE Actualité basketball Dakar politique Presse du jour societe sport

Presse du jour : La politique domine l’actualité des quotidiens de ce mardi 2 octobre 2018

Les quotidiens parus ce mardi 2 octobre 2018, traitent essentiellement de politique avec la démission du maire des Parcelles Assainies de la coalition Taxawou Dakar dirigé par l’ex maire de Dakar emprisonné et la candidature de Me Madické Niang qui se précise de plus en plus.

« Compagnonnage Moussa Sy-Khalifa Sall : C’est fini », nous fait savoir le journal Le Quotidien.

A en croire Le Quotidien, « le maire des PA a déclaré ce lundi après son revers lors de l’élection du remplacement de Khalifa Sall remportée par une proche du maire déchu, Soham El Wardini », Moussa Sy a déclaré que « sa candidature à la mairie de Dakar était pour lui une façon de confirmer son divorce avec Khalifa Sall ».

« Je n’étais par parti pour être maire. J’étais parti pour poser un acte politique, pour dire à Khalifa Sall que j’ai arrêté, je pars.  Cela fait un an que je ne participe pas à ses activités politiques de « L’Initiative 2017 », j’en ai informé Khalifa Sall », a fait savoir Moussa Sy.

Dès l’annonce de sa démission l’ex maire des PA, Mbaye Ndiaye un ténor de l’APR, parti au pouvoir l’a aussitôt invité à rejoindre le parti du Président Macky Sall.

Les Echos de renchérir avec Moussa Sy en rapportant ses déclarations de divorce avec l’ex maire de Dakar révoqué de ses fonctions par Macky Sall, « ma candidature, c’était pour dire à Khalifa Sall que j’ai arrêté, je pars ».

Les quotidiens sont aussi revenus sur la sortie de prison de Barthélémy Dias qui est allé rendre visite à la mère de Khalifa Sall, ce lundi.

Les Echos nous apprennent que, « le maire de Mermoz Sacré Cœur a fait craquer la mère de Khalifa Sall ».

« Si je n’ai pas fléchi si j’ai tenu avec sérénité en prison, c’est grâce à Khalifa » ; a confié Dias fils. Avant d’ajouter avec les confessions de Khalifa Sall, « mon esprit n’est pas en prison, mon  cœur n’y est pas et mes pensées aussi ne sont pas enfermées à Rebeuss ».

L’emprisonnement de Khalifa Sall fait aussi la Une de L’AS avec Pierre Goudiaby Atepa qui déclare à la Une du journal que :

« La place de Khalifa Sall n’est pas en prison ».

Le candidat déclaré à la prochaine présidentielle a tenu ses propos au sortir d’une visite qu’il a rendu à l’ex maire de la capitale.

L’AS de souligner, « qu’un pacte entre l’ancien maire et Sénégal Rek, la plateforme d’Atepa n’est pas exclu ».

Selon Pierre Goudiaby Atepa, « si on devait être équitable, on devait juger une centaine de personnes que nous connaissons tous ».

Restons avec Les Echos qui revient sur la visite de Me Madické Niang auprès du khalife général des Mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké.

A en croire la publication, « Me Madické Niang a reçu l’onction et les bénédictions du khalife pour sa candidature à la prochaine présidentielle de février 2019 ».

En compagnie d’une forte délégation dans laquelle figure Serigne Assane Mbacké, « l’ancien ministre de la Justice sous Me Wade, a fait part au khalife de sa volonté de se présenter à la présidentielle de 2019, et Serigne Mountakha Mbacké a prié pour lui », rapporte Les Echos.

Les publications sont aussi tous revenues sur l’ébullition du front social avec les grèves dans le secteur de la santé avec l’Alliance And Geusseum qui est à son 12ème plan d’actions. La justice n’est pas aussi épargnée avec le Sytjust, syndicats des travailleurs de la justice qui a déclenché à compter de ce mardi 2 octobre 2018, une grève de 72 heures.

Sud Quotidien ce mardi 2 octobre 2018, s’est intéressé à la candidature de Karim Wade et c’est pour dire que :

« C’est une candidature hypothéquée ».

Sud Quotidien de détailler ce qui pourrait empêcher Wade fils de se présenter à l’élection présidentielle avec en premier la menace de son arrestation dès son retour d’exil, pour non-paiement de l’amende de 138 milliards de FCFA infligée lors sa condamnation par la CREI.

Le journal du Groupe Sud communication de donner la parole à Ousseynou Samba enseignant chercheur à la Faculté de Droit de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar qui explique que « rien ne s’oppose à l’arrestation de Karim Wade, une fois arrivé à Dakar ».

Sud Quotidien a ouvert aussi une large fenêtre sur l’éducation avec les menaces qui planent sur l’année scolaire qui démarre dans quelques jours.

Sud Quotidien fait savoir que, « les enseignants sont sur le pied de guerre ».

En sport pour finir, le journal Sud Quotidien revient sur la coupe du monde basket féminin qui vient de terminer et remportée par les USA qui ont conservé leur titre.

Le quotidien nous apprend que, « l’Afrique a fait un palier avec une première qualification du Nigéria au second tour et une première victoire du Sénégal aussi ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close