A LA UNE Actualité Dakar football politique Presse du jour societe sport

Presse du jour : La politique avec Me Wade et le démantèlement du gang de l’autoroute à péage

Le démantèlement du gang qui semait la terreur au niveau de l’autoroute Seydina Limamoulaye-Yarakh et le remplacement de Me Madické Niang, après avoir démissionné à la tête du groupe parlementaire Liberté-Démocratie dominent l’actualité des quotidiens de ce vendredi 12 octobre 2018.

« Contrôle des députés PDS de Touba : Me Wade isole Madické », affiche Le Quotidien.

Selon le journal, « Me Wade confie le groupe parlementaire des libéraux à Cheikh Bara Doly Mbacké », Le Quotidien de poursuivre, « le pape du Sopi », l’ancien Président Abdoulaye Wade, a porté son dévolu sur le député Cheikh Bara Doly Mbacké. Un choix, à en croire le quotidien fait pour affaiblir le frondeur Madické.

Le Quotidien, d’analyser le choix de Me Wade qui cherche à isoler Me Madické Niang, un fidèle mouride qui a ses entrées à Touba et qui vient de se porter candidat à la prochaine présidentielle de février 2019, sans avoir obtenu l’aval de son mentor, d’où sa démission de la présidence du groupe parlementaire « Liberté et Démocratie ».

Désigné comme chef de fil du groupe parlementaire, « Cheikh Mbacké Bara Doly se dit être un signataire du plan B à la candidature de Karim Wade non sans déclarer que Madické Niang reste son ami mais que Karim Wade est son candidat ».

Pour Les Echos, « Wade impose Cheikh Mbacké Doly pour briser Madické à Touba ».
Le quotidien de relever, « le choix curieux du nouveau patron du groupe parlementaire, analphabète en français autre chose souligne, le journal Pape Diop de Bokk Gis-Gis est maintenu comme vice-président malgré les risques ».

Enquête parle « d’un choix inédit de Me Wade. D’après le quotidien Enquête, « Cheikh Bara Doly est porté à la tête du groupe parlementaire pour contrecarrer Madické à Touba ».

A propos d’insécurité, Vox Populi et L’As reviennent sur les deux morts enregistrés récemment à Keur Massar, une commune d’arrondissement de la grande banlieue dakaroise et une nouvelle agression qui a failli virer au drame.

Selon Enquête, « des armes ont été également saisies lors cette opération de nettoyage de l’autoroute, intervenue, dans la nuit de dimanche à lundi, après que la police a arrêté quatre des malfrats qui n’ont pas hésité à balancer le reste de la bande ».

L’information fait la Une de Vox Populi, il s’agit de l’agression de « Ousmane Diouf du syndicat And Geusseum poignardé à Keur Massar ».

« Grièvement blessé, le chargé de l’administration de l’Alliance syndicale de la santé et de l’action sociale a échappé de peu à la mort », écrit Vox Populi.

Selon toujours le journal, « Ousmane Diouf qui revenait de travail vers 22 h, a été poignardé par des bandits et atteint à l’abdomen. Heureusement que sa vie n’est pas en danger même s’il est grièvement touché ».

La mort suspecte et encore non élucidé du contrôleur des douanes Cheikhou Sakho, chef de la Brigade spéciale des douanes de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass occupe la Une du journal L’As, qui annonce, « Une plainte de la Douane sénégalaise auprès du procureur avec constitution de partie civile dans l’affaire de la mort du contrôleur des douanes Cheikhou Sakho, retrouvé mort par balle dans son véhicule », rapporte L’AS.

La Douane, corps auquel il appartenait veut en savoir davantage sur cette affaire. Ils ont rejoint la famille du défunt qui a commis trois avocats, à savoir Me Guédel Ndiaye et ses collègues Leîty Ndiaye et Moustapha Dieng, dans le cadre de cette procédure.

Restons avec la justice mais cette fois Enquête nous plonge dans la communication sur les procédures judiciaires avec ce titre : « Le parquet à l’heure politique ».
A en croire le quotidien Enquête, « le parquet semble accorder plus d’importance à certains justiciables qu’à d’autres ».
Terminons cette revue de presse avec le match des Lions du Sénégal qui affrontent ce samedi 13 octobre, le Soudan, en éliminatoires de la CAN 2019 au Cameroun.

Vox Populi nous apprend que, « la gagne est le mot d’ordre dans la tanière ».
Dans L’AS c’est le capitaine Cheikhou Kouyaté, capitaine qui rassure, « il faut gagner ce match pour les sénégalais ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close