A LA UNE Actualité politique Presse du jour sport

Presse du jour : Justice et sport avec la désignation du Sénégal comme pays hôte des JOJ 2022 font la Une des journaux

La grève des travailleurs de la justice (SYTJUST) qui a fini de paralyser le bon fonctionnement de la justice et le choix porté sur le Sénégal pour abriter  les prochains jeux olympiques de la jeunesse 2022, sont largement commentés par les journaux sénégalais parvenus ce mardi 9 octobre 2018, à Teranganews.

La grève du Syndicat des travailleurs de la justice (SYTJUST) figure en bonne place parmi les sujets traités par les journaux.

« Les usagers condamnés », c’est le titre qui pointe à la Une du journal Le Quotidien.

Le Quotidien d’expliquer « l’impossibilité d’obtenir ’un quelconque document de justice’ » à cause de cette grève, avant d’ajouter que « les demandeurs de casiers judiciaires et d’autres papiers au tribunal souffrent énormément de la grève du Syndicat des travailleurs de la justice. Ils invitent l’Etat au respect des engagements pris et exhortent aussi les grévistes à assurer le service minimum ».

 Sud Quotidien de renchérir, « paralysie des cours et tribunaux du Sénégal : les justiciables livrés à leur sort », affiche le journal.

Selon Sud Quotidien, « les tribunaux fonctionnant au ralenti, avec comme conséquences des audiences renvoyées et des actes administratifs non délivrés. Une situation qui a fini de mettre les populations dans le désarroi total ».

L’As revient sur le cas du douanier Cheikhou Sakho, retrouvé mort.

Le quotidien L’AS est allé recueillir des « confessions poignantes » de l’oncle du douanier retrouvé mort.

Et selon son oncle « la famille n’acceptera pas la thèse du suicide. Elle exige une contre-expertise ».

L’AS de poursuivre avec les confidences de l’oncle de la victime en confiant que, « Cheikhou Sakho lui a dit que sa femme pouvait partir et ne lui laisser que les murs ».

Enquête s’intéresse à un sujet qui concerne la surpêche au Sénégal avec ce titre : « le paradis perdu des pêcheurs ».

La mer, jadis nourricière, tend à devenir un désert maritime, du fait de la surpêche, des « mauvaises pratiques et des bateaux pirates étrangers », résume le journal.

En ce lendemain de la désignation du Sénégal comme pays hôte des prochains jeux olympiques de la jeunesse, la presse sénégalaise a salué ce triomphe.

Lundi, en marge de l’édition 2018 des JOJ ouverte le même jour à Buenos Aires, en Argentine, le CIO a désigné le Sénégal pour l’organisation de la quatrième édition. Les Jeux olympiques de la jeunesse sont une compétition réservée aux athlètes âgés de 15 à 18 ans.

 La commission exécutive du CIO avait recommandé la candidature du Sénégal, finalement validée au détriment de celles du Botswana, du Nigeria et de la Tunisie. Le Sénégal est ainsi le premier pays africain à abriter un événement de cette envergure.

 Les quotidiens L’AS, Le Quotidien et Sud Quotidien, évoquent le choix porté sur le Sénégal pour abriter les JOJ 2022.

Le Quotidien signale que les villes de Dakar, Diamniadio et Saly devraient accueillir les compétitions de cet événement réservé aux jeunes athlètes âgés de 15 à 18 ans.

Sud Quotidien souligne, « C’est maintenant officiel. Les jeux olympiques de la jeunesse vont se dérouler entre mai et juin 2022, et les villes de Dakar, Saly et Diamniadio vont abriter les sites de compétition »

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close