A LA UNE Actualité basketball Dakar politique Presse du jour societe sport

Presse du jour : Barthélémy Dias monopolise la Une de la presse sénégalaise

La première apparition en public du maire de Mermoz Sacré-Cœur, Barthélémy Dias, après six mois de prison fait la Une des quotidiens parvenus ce mercredi 3 octobre 2018, à Teranganews.

« Conférence de presse du maire de Mermoz Sacré Cœur : Barth, tout feu, tout flamme », titre Le Témoin pour parler de la première conférence de presse de Barthélémy Dias qui n’a rien changé de son discours de défiance contre le pouvoir en place.

« Je n’ai pas attaqué la magistrature, mais plutôt la « Maskystrature », pour évoquer les faits qui lui ont valu sa condamnation à six mois de prison. Sur ce point Barthélémy Dias promet d’y revenir le 7 novembre pour le procès en appel. Selon, lui il n’a pas attaqué la magistrature pour qui il a beaucoup de respect mais ceux et celles qui exécutent « les décisions du pouvoir pour museler et éliminer des adversaires politiques », écrit le journal.

Évoquant la candidature de son mentor Khalifa Sall, Dias fils se veut clair, « Khalifa Sall sera candidat et élu dès le premier tour de la présidentielle », assure le maire de la commune de Mermoz Sacré-Coeur.

« Barth reprend du service », pointe à sa Une Vox Populi.

Selon Vox populi, « après 72 heures de sa sortie de prison, le lieutenant de l’ex maire de Dakar Khalifa Sall  fait feu sur le régime et les maires transhumants de « Taxawou Dakar », souligne le quotidien.

Barthélémy Dias, de revenir sur la candidature de Khalifa Sall et à l’en croire, « l’ex maire de Dakar sera candidat en prison ou dehors ».

« Ceux pensent qu’ils peuvent me liquider, qu’ils sachent qu’ils n’ont ni moyens ni le pouvoir, ni l’intelligence de me liquider », relève Le Quotidien.

Enquête parle de la « grande confession de Barthélémy Dias », qui avertit les maires qui ont décidé de quitter « Taxawou Dakar » de Khalifa Sall pour aller soutenir Macky. « Je le jure sur la Sainte Bible, tous ceux qui ont lâché Khalifa Sall peuvent mettre une croix sur leurs mairies, parce que Dakar n’a jamais voté pour eux, mais pour Khalifa Ababacar Sall ».

Le maire des Parcelles Assainies, Moussa Sy fait la Une du journal, avec ce titre, après son départ de la coalition de l’ex maire de Dakar Khalifa Sall : « Moussa Sy dans la Parcelle de Macky ».

 A l’en croire, « ce que Macky a fait, aucun Président ne l’a fait depuis l’indépendance. Moussa Sy d’ajouter, « je ne transhumerai jamais »

Mais, le journal Le Quotidien, lui a rappelé ses sorties sur la transhumance lorsqu’il dénonçait une telle pratique.

En politique toujours, Enquête s’est entretenu avec le ministre du tourisme et proche de Macky Sall.

Selon le quotidien, « Mame Mbaye Niang sort du bois ».

Le ministre du Tourisme a abordé avec le journal, des sujets liés à la politique avec l’affaire Alioune Badara Cissé du nom du médiateur de la République.

Et, sur ce point Mame l’ancien ministre de la Jeunesse se veut clair, « si ABC comme on l’apostrophe, n’est pas d’accord, il doit prendre ses responsabilités et quitter. Sur les élections présidentielles de février 2019, Mame Mbaye Niang reste confiant, « les conditions sont réunies pour qu’on gagne au premier tour ».

Abordant l’affaire Prodac, Mame Mbaye Niang à l’époque ministre de la Jeunesse se lave à grande eau, « cette affaire est derrière moi, et si on situe les responsabilités, Mame Mbaye Niang ne sera pas la personne à interpeller », rapporte Enquête.

L’AS, cependant s’est intéressé à la rentrée universitaire 2018-2019 et évoque des « Menaces sur la rentrée notamment à l’université Gaston Berger de Saint-Louis avec la fermeture des restaurants pour une dette d’1,64 milliards de CFA ».

Selon le quotidien L’AS, le directeur du CROUS, Pape Ibrahima Faye étale ses inquiétudes dans les colonnes de L’AS, « et pour lui il est assez risqué d’ouvrir le campus social sans les restaurants ».

La coordination des étudiants de Saint-Louis a demandé d’ailleurs à ses membres de rester chez eux en attendant l’ouverture des restaurants.

Education toujours, Vox Populi nous apprend qu’à 24 heures de l’ouverture des classes « beaucoup d’écoles sont loin d’être prêtes à accueillir les élèves car, les eaux et les herbes gisent encore dans ses écoles ».

En sport le quotidien Enquête a fait le portrait d’Astou Ndour la sénégalaise naturalisée espagnole. Enquête parle du « Baobab de la Roja », le journal est allé à la rencontre de ceux qui l’ont formé ici au Jaraaf de Dakar.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close