A LA UNE Actualité Dakar societe

Lutte contre l’insécurité : La Police nationale démantèle le gang de l’autoroute à péage Limamoulaye-Yarakh

La police nationale dans la poursuite des opérations de sécurisation de Dakar a réussi a mettre hors d’état de nuire un gang composé de 15 membres. 

Après une série d’agressions mortelles à Keur Massar avec le meurtre de Mariama Sagna militante de PASTEF/Les Patriotes, parti de l’opposant Ousmane Sonko.

Et, au total, 15 personnes membres présumés d’un gang de malfaiteurs qui opérait sur l’autoroute Seydina Limamoulaye à Dakar, ont été arrêtées par la Sûreté urbaine, dans la nuit du dimanche au lundi.

Selon le commissaire El Hadj Cheikh Dramé, « ces hommes ont été arrêtés au cours d’une opération menée dans la nuit de dimanche à lundi par des éléments de la Sûreté urbaine qui ont également saisi 20 kilogrammes de chanvre indien trouvés par devers eux ».

Commissaire Dramé de poursuivre « les quinze personnes interpellées sont âgées entre 23 et 35 ans et la majorité est de nationalité étrangère », a précisé le chef de la Sûreté urbaine de Dakar, lors d’un point de presse.

« Il est rare de circuler sur l’autoroute et de ne pas être en face de jeunes armés de coupe-coupe et de machettes qui s’attaquent aux automobilistes », a-t-il relevé.

Il a souligné que la Police avait poursuivi ses opérations après avoir mis hors d’état de nuire un bon nombre de membres du gang de malfaiteurs.

D’après commissaire Dramé, « le mode opératoire des malfaiteurs était d’ériger des barricades en mettant de grosses pierres sur la chaussée pour causer des accidents, et profiter de l’occasion pour s’attaquer aux chauffeurs ou passagers des véhicules ».

D’ailleurs, a ajouté le commissaire El Hadj Cheikh Dramé, « ces malfaiteurs faisaient parfois des incursions vers la Corniche ouest, mais d’une manière générale, ce sont des personnes qui agissaient partout dans Dakar ».

Le haut gradé de renchérir que « la même opération a permis aux éléments de la police de saisir une importante quantité de drogue chez cette bande armée qui était terrée dans une zone « hautement criminogène », sans en dire plus. De la marijuana, la Police a également saisi du « crack », une drogue à base de mélange de cocaïne, d’ammoniaque et de bicarbonate de soude ».

Le commissaire El Hadj Cheikh Dramé, a tenu à féliciter les populations sénégalaises qui ont étroitement collaboré avec les autorités policières, assurant que « tout est mis en œuvre pour mieux sécuriser les populations ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close