A LA UNE Actualité Diourbel societe Touba

« Gouye Ziar » ou le lieu de refuge de Serigne Touba, une autre attraction des pèlerins Mourides

Khadim FALL, envoyé spécial de Téranga News à Touba. 

Touba est devenue une ville en un temps record mais les lieux qui témoignent de la naissance du mouridisme et des passages du Cheikh sont précieusement gardés par la communauté Mouride.
Gouye Ziar en fait parti. Un baobab pouvant en cacher un autre. Donc après Gouye Mbinde, allons à la découverte de Gouye Ziar.

Gouye Ziar.

C’est un baobab géant qui se trouve dans la commune de Mbal à Touba.
Il s’agit d’un baobab centenaire qui se trouve dans l’enceinte du demeure de Serigne Mountakha Mbacké fils de Serigne Massamba Mbacké.
C’est à Gouye Ziar que le Cheikh au tout début de sa quête de son seigneur et de la ville de Touba venait se réfugier sous l’ombre de ce baobab.
C’est grâce l’aide d’un berger peulh qu’on le retrouvait tout le temps sous cet arbre.
Ce grand baobab avec le temps ressemble plus à un refuge.
A chaque Magal des centaines de fidèles Mourides viennent se recueillir sous ce baobab.

Des fidèles Mourides venus se recueillir à Gouye Ziar.

Pour Moussa Diaw venu de Foudiougne département de Fatick, ce baobab est un pan de l’histoire du Mouridisme.
« Je viens prier pour que mes souhaits soient exaucés. C’est mon marabout qui m’a expliqué l’importance de cet arbre où Serigne Touba séjournait ».
Même son de cloche pour Mame Anta Séne, une dame qui porte son enfant sur le dos, « le baobab est mystique Serigne Touba y venait régulièrement pour ses médiations au tout début de sa quête, c’est pourquoi je viens chaque année me recueillir et prier sous cet arbre ».

Des fidèles Mourides à l’intérieur de Gouye Ziar.

Habillé en Bazin, Serigne Abdou Hamid a laissé ses chaussures avant d’entrer sous le baobab pour se recueillir et prier pour ses vœux.
« Je viens ici chaque Magal et je ne le regrette pas. C’est très émouvant de fouler le sol qu’a foulé Serigne Touba », déclare ce disciple.
« Je suis Mouride et à la recherche des traces de Cheikh Ahmadou Bamba et Gouye Ziar en fait partie. C’est pourquoi après la mosquée et les mausolées des différents Khalifes et cheikh de Serigne Touba, je viens ici pour le recueillement », soutient Elhadji Mbaye Ndiaye.

Gouye Ziar le baoba en forme de grotte.

Gouye Ziar ou le baobab où l’on se recueille accueille chaque Magal des fidèles ou encore de simples curieux venus voir cet arbre qui a une forme assez particulière telle une grotte.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close