A LA UNE Actualité celebrité international societe

Denis Mukwege et Yézidie Nadia Murad Prix Nobel de la Paix 2018

Si certains profanes pariaient sur les coréens ou Donald Trump pour le prix Nobel de la Paix 2018. Des experts Nobel eux misaient sur des champions de la liberté de la presse ou de la lutte contre les violences sexuelles… Ils n’ont pas été loin du compte. Le Prix Nobel de la Paix est connu. Il revient au docteur Denis Mukwege et à Yézidie Nadia Murad.
Le comité Nobel norvégien a rendu public sa décision. Le Prix Nobel de la Paix a été décerné à Denis Mukwege, gynécologue qui soigne les femmes violées en République démocratique du Congo (RDC) et à Yazidie Nadia Murad, ex-esclave sexuelle du groupe État islamique.
Ils ont été choisis parmi une longue liste de candidats mais secrète de 331 individus et organisations qui ont été proposés. Mais les cinq membres du comité Nobel ont porté leur choix sur des héros de la lutte contre les violences sexuelles à l’heure où la vague #MeToo secoue la planète.
D’ailleurs le prix Nobel de Littérature n’a pas été décerné cette année. Il a été reporté d’un an à cause d’un scandale de viols ayant ébranlé l’Académie suédoise sur fond de tornade #MeToo.
La liste des dix derniers lauréats du prix Nobel de la paix :
2017: Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN) pour avoir contribué à l’adoption d’un traité historique d’interdiction de l’arme atomique.
2016: Le président colombien Juan Manuel Santos pour son engagement à clore le conflit armé avec la guérilla des Farc.
2015: Quartette pour le dialogue national tunisien, des acteurs de la société civile qui ont permis de sauver la transition démocratique en Tunisie.
2014: Malala Yousafzai (Pakistan) et Kailash Satyarthi (Inde) « pour leur combat contre l’oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l’éducation ».
2013: Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), pour ses efforts visant à débarrasser la planète de ces armes de destruction massive.
2012: Union européenne (UE), projet qui a contribué à pacifier un continent ravagé par deux guerres mondiales.
2011: Ellen Johnson Sirleaf et Leymah Gbowee (Liberia), et Tawakkol Karman (Yémen), pour leur lutte non violente en faveur de la sécurité des femmes et de leurs droits à participer aux processus de paix.
2010: Liu Xiaobo (Chine), dissident emprisonné « pour ses efforts durables et non violents en faveur des droits de l’Homme en Chine ».
2009: Barack Obama (États-Unis) « pour ses efforts extraordinaires en vue de renforcer la diplomatie internationale et la coopération entre les peuples ».
2008: Martti Ahtisaari (Finlande) pour ses nombreuses médiations de paix à travers le monde.

Source :

Avec AFP

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close