SAMASEN 2018
A LA UNE Actualité Dakar politique

Sonko lance la révolution des indignés

De Mamadou DIAGNE.

Ce dimanche 16 septembre 2018 à a la place de l’Obélisque. Ils étaient nombreux les sénégalais déçus du régime de Macky Sall à avoir répondu à l’appel d’Ousmane Sonko pour solutionner le problème des sénégalais. « Il est jeune, il a du charisme et il n’a aucun antécédent politique comme ces autres vautours ». La révolution des révoltés de la politique politicienne est ainsi lancée.

L’histoire retiendra que pour une première dans l’histoire politique de ce pays, un homme, la quarantaine avec aucun vécu sur plan politique aura réussi à rassembler autant monde pour un meeting politique ou ce qui y ressemblait. Les partisans de Ousmane Sonko ont rempli les lieux mais l’ambiance était policée contrairement aux autres meetings politiques ou le brouhaha aura primé sur le discours. Les chants des griots et autres tapage sont remplacés par des hurlements scandant le nom de Sonko.

Avant l’arrivé de leur leader, toutes les discussions tournaient autours de la situation du pays, de la gestion de « calamiteuse » du Président Macky Sall. A 26 ans, Coumba est étudiante à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. Son choix de soutenir Ousmane Sonko, elle le justifie par le passé vierge de ce dernier qui contrairement aux autres, n’est pas dans la politique politicienne. « Je ne me suis jamais engagée en politique auparavant car considérant que tous les politiciens étaient pareils. Obnubilé par leurs intérêts personnels », déclare la jeune dame au teint mate.

Elle poursuit en déclarant que Ousmane Sonko incarne le changement et le renouveau. Comme Coumba, ils sont nombreux les jeunes à avoir côtoyé la politique pour la première fois de leur vie. Sonko aura réussi à créer un sursaut d’orgueil chez les jeunes qui ont répondu majoritairement à son appel. A son arrivée, ce fut une vague d’acclamations qui se succédaient. Sonko se faufila dans la foule pour accéder a la scène où des journalistes l’attendent pour une séance de questions-réponses sur ses ambitions pour le pays qu’il a décliné dans son ouvrage « Solutions ».

Face a la presse, comme d’habitude Sonko a été à la hauteur même si les journalistes d’habitudes réputés plus pertinents dans leurs questionnements se sont montrés moins mordants. La situation économique du pays et la crise sociale (Coupure eau et grèves syndicats ) ont été au cœur des échanges. Sur ces aspects, le désormais candidat à la magistrature suprême promet des réformes profondes. Pour les partisans de Sonko le ton est donné.« Le pouvoir on va y accéder pour défendre les intérêts de la patrie et nous débarrasser de cette race de politiciens corrompus », lance un partisan de Sonko à la fin de la manifestation.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close