A LA UNE Actualité Kaolack politique societe

Sénégal : Le Premier Ministre recadre le Médiateur de la République, ABC sur ses sorties « contre » le gouvernement

Ibrahima DIAMÉ, correspondant à Kaolack .

Mohammed Boun Abdallah Dionne n’a pu digérer la dernière sortie de Alioune Badara Cissé.

Le Médiateur de la République qui effectuait une tournée dans le Ferlo en a profité pour montrer son indignation face à « l’abandon » dont les populations de cette contrée sont victimes.
Venu pour le lancement du projet d’assainissement de la ville de Kaolack, Mouhammed Boun Abdallah Dionne a juste après la cérémonie de lancement fait face à la presse pour s’en prendre à Alioune Badara Cissé. « Monsieur le Médiateur vous avez eu tort, et il faut que ça arrête. Pour une première et une deuxième fois, on peut dire que c’est une erreur, tonne, le P.M. Mais avec cette façon d’agir, cela ne peut plus continuer. Je suis le chef du gouvernement et je n’accepterai plus qu’on s’en prenne de cette façon au régime. Ce n’est pas votre rôle. Vous n’êtes pas un corps de contrôle, vous n’êtes pas l’assemblée nationale encore moins le Président de la République qui définit la politique de la Nation ».

Visiblement très outré par la sortie du Médiateur, Mouhamed Boun Abdallah Dionne veut apparemment sonner la fin de la récréation et mettre définitivement un terme aux agissements de Alioune Badara Cissé. « Il faut qu’il arrête », réagit le PM d’un ton ferme. « Il n’est plus question de laisser le Médiateur critiquer le gouvernement. Le Médiateur a tort sur toute la ligne sur sa façon de s’en prendre et de critiquer le gouvernement » poursuit Boun Dionne qui cite les réalisations du gouvernement à travers ses programmes. Le PM qui recadre le Médiateur lui indique que ce n’est n’est pas son rôle et il ne peut s’arroger les fonctions de contrôle des politiques publiques, encore moins de définir la politique de la Nation. « Il faut s’informer avant de parler quand on est une autorité », conclut le Premier Ministre très en verve.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close