A LA UNE Actualité economie Saint-Louis societe

Saint-Louis : Supposés détournements à la Poste, les syndicalistes démentent

Adama SENE, correspondant à Saint-Louis.
L’intersyndicale regroupant les entités que sont le Sytposte, le Synaposte, le Slgp et le Snpt, est en tournée nationale de clarification auprès de leurs membres et des postiers du Sénégal en général. Les responsables syndicaux comptent ainsi remobiliser les troupes et éclairer l’opinion sur les fausses informations de lourdes dettes contractées par la Poste. Des attaques qui sont devenues de réelles menaces sur la survie de l’institution et de ses employés.
« On ne laissera personne détruire notre outil de travail. Nous ferons toujours face aux pourfendeurs de la SN Poste. On ira partout pour apporter la bonne information aux postiers et à la population » a martelé Amadou Déme. Pour le porte-parole de l’intersyndicale, la Poste est victime d’attaques délibérées, orchestrées par des politiciens en manque d’arguments avec la complicité de syndicalistes peu soucieux de l’avenir de l’entreprise. Ils font écho dans la presse et sur la toile d’un détournement de plus 108 milliards de francs CFA pour certains et 150 milliards pour d’autres. « Ce qui est totalement faux, aussi bien sur l’objet que sur le montant » a crié M. Déme. Avant de préciser que c’est l’Etat du Sénégal qui se porte garant des opérations financières de la Poste en matière d’émission et de paiement des chèques postaux auprès de la BCEAO. « Comme la Poste n’a pas encore de statut d’établissement bancaire, c’est pourquoi on parle de de compense entre la poste et le trésor public. D’ailleurs le montant indexé par le FMI découle d’un cumul de gestion de la Poste. Mais comme le mécanisme de la compensation est trop technique, si on ne le maitrise pas, forcément on fait la confusion et véhicule de fausses informations. C’est ce qui est à l’origine de la sortie malheureuse de nos camarades de l’amicale des diplômés de l’école de la Poste et des télécoms. Mieux sur l’endettement, l’Etat et le groupe la Poste ont signé une convention de dettes croisées. Ce qui fait qu’à ce jour la poste a entièrement épongé son endettement vis-à-vis du trésor public. Il est loisible à tout citoyen de vérifier ces informations sur le site du FMI portant sur le rapport de la revue du premier semestre de 2018. Le dernier milliard remboursé date du mois de Septembre » a soutenu le SG du syndicat national des travailleurs de la Poste. Raison pour laquelle, il appelle ses camarades à un patriotisme d’entreprise puisque leurs fausses informations sont entrain de porter préjudice à la boite. « On ne doit pas scier la branche sur laquelle on est assis. Depuis la publication de ces faramineuses fausses dettes de la Poste, on enregistre des fermetures de compte, la baisse drastique des opérations dans certains endroits, le retrait exorbitant de gros clients, etc, parce que les sociétaires ne sont plus rassurés » a ajouté Amadou Déme. Un appel qui a été réitéré par son collègue, Pape Momar Diop. Selon lui, le syndicaliste doit veiller scrupuleusement sur l’image et les intérêts de son entreprise. « Aujourd’hui le combat de ses personnalités devraient être orienté sur comment faire pour que le paiement des bourses des étudiants soit confié à la Poste. Sur comment faire pour la réussite des profondes mutations au sein du groupe la Poste pour qu’elle joue son rôle d’accélérateur du développement inclusif dans nos pays » a déclaré M. Diop.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close