SAMASEN 2018
A LA UNE Actualité faits divers Saint-Louis societe

Saint-Louis : Léon Malick Diakhaté mortellement poignardé à Khor

Adama SENE, correspondant à Saint-Louis.
L’insécurité est grandissante dans la capitale du Nord, où on enregistre de plus en plus de crimes odieux. Le dernier en date est la découverte macabre faite dans la matinée du samedi 22 au dimanche 23 septembre à Khor Kabane dans le faubourg de Sor à quels mètres de l’église protestante du quartier. Il s’agit du corps sans vie de Léon Malick Diakhaté, âgé de 53 ans, baignant dans une mare de sang suite des blessures occasionnées par une arme blanche. Une enquête est ouverte par la police pour trouver le ou les meurtriers.
Les populations du quartier de Khor n’en reviennent toujours pas. Elles se sont réveillées dans l’émoi et la consternation suite au crime odieux perpétré sur un des leurs dans la nuit du vendredi au samedi dernier. Léon Malick Diakhaté a été tué dans sa maison où il vivait seul. Divorcé et père de 09 enfants, la victime a été atteinte de plusieurs coups de couteaux sur différentes parties du corps. Des voisins qui ont découvert le corps, avancent que si Léon a perdu la vie, c’est parce qu’il a énormément perdu de sang durant toute la nuit et qu’il n’a pas été secouru très tôt. A en croire des sources, la veille du drame, Léon Malick Diakhaté a eu de vives altercations avec des jeunes qui le fréquentaient. « Pour dire vrai, il n’avait de problèmes avec personne dans le voisinage, mais il faut avouer aussi qu’il avait de très mauvaises fréquentations dont des charretiers qui fument du chanvre indien et boivent de l’alcool dans sa maison. Souvent quand ils sont ivres, ils se cognent avant de se disperser. Peut-être c’est pourquoi les gens n’ont pas accordé une importance à la bagarre meurtrière. Sur les lieux des bouteilles de vins vides ont été trouvées » a signalé un voisin gardant l’anonymat. Informés, la police et les sapeurs-pompiers se sont déplacés sur les lieux pour procéder aux constats d’usage et à l’enlèvement du corps. Les limiers du commissariat central de Saint-Louis ont trouvé un couteau tacheté de sang et un téléphone portable, à côté de la victime baignant dans une mare de sang coagulé. En attendant d’être édifié sur les mobiles de ce crime odieux, les sapeurs-pompiers ont enlevé et déposé le corps sans vie de Léon Malick Diakhaté à la morgue de l’hôpital régional de Saint-Louis et une enquête ouverte par la police pour arrêter l’auteur qui est toujours en cavale.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close