A LA UNE Actualité Dakar politique Presse du jour societe

Presse du jour : Politique et éducation avec les prémices d’une rentrée mouvementée se partagent les quotidiens sénégalais

Les quotidiens sénégalais traitent ce vendredi 14 septembre 2018, de divers sujets dont ceux liés à la politique, et à l’éducation, notamment la rentrée prochaine des classes qui risquent d’être mouvementée. 

« Année scolaire et universitaire 2018-2019 : les nuages de la rentrée », affiche Enquête à sa Une.

La publication évoque les prémices d’une rentrée scolaire mouvementée avec les syndicats qui fait remarquer que « l’appel du chef de l’Etat Macky Sall à une année scolaire normale est moyennement accueilli par les syndicalistes de l’éducation ».

A en croie Abdoulaye Ndoye secrétaire général du CUSEMS, « la sortie du président de la république ne les rassure pas ».

Mais le Cosydep, structure qui s’active pour l’école d’inviter « le gouvernement à partager le rapport sur le système de rémunération des agents de la fonction publique », écrit Enquête.

Selon toujours Enquête au niveau du supérieur, le ministre de l’Enseignement supérieur qui tente d’anticiper les troubles et optant sur l’anticipation des problèmes en trouvant des solutions.

Vox Populi qui évoque cette question de l’éducation parle : « d’incertitudes sur la prochaine rentrée scolaire avec les enseignants prêts à déterrer la hache de guerre ».

Le journal a donné la parole a Abdou Faty du (Sels/A) qui soutient que, « si le gouvernement ne respecte pas ses engagements, lui et ses camarades vont déposer un préavis de grève et démarrer leur bataille ».

Même avis pour Abdoulaye Ndoye du Cusems, qui parle de sabotage, alors les accords avaient été signés depuis et jusqu’ici aucune matérialisation.

Dans l’AS « ce sont les étudiants qui posent les conditions d’une année universitaire apaisée ».

En politique, les quotidiens reviennent sur la mise en place par le président de la république, candidat de la mouvance présidentielle pour la présidentielle de février 2019, « des délégués régionaux du parrainage », ce qui fait dire au quotidien L’AS que « Macky dévoile ses têtes d’affiche ».

Pour Le Quotidien : « Macky a installé son équipe », en vue de la collecte de parrainage pour la présidentielle de février 2019.  Selon Le Quotidien, « le candidat de Benno Bokk Yakaar, Macky Sall a installé les 14 délégués régionaux pour coordonner sa campagne en vue de la prochaine présidentielle ».

Pendant ce temps, Le Temoin affiche en manchette un dossier sur les incendies dans les marchés, quatre en moins d’une année.

Ce qui pousse le journal à se demander : « Pourquoi nos marchés brûlent… »

Le Temoin de lister un chapelet de dysfonctionnements allant de : « l’occupation anarchique des espaces, aux installations électriques vétustes et non réglementaires, à l’absence de bouches d’incendies, aux entreposages de matières inflammables… tout un cocktail explosif qui favorise tous les incendies ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close