A LA UNE Actualité Dakar politique

Présidentielle 2019 : Aissata Tall Sall dans la course

Elle a soumis sa candidature ce jeudi 6 septembre avec comme slogan, « Osons l’avenir ». Le pays est au rythme des élections présidentielles de 2019. Petit à petit, les candidats sortent de l’ombre.

Dans une salle des Résidences Mamoune, du monde l’a accueilli pour la pose de sa première pierre dans la course à la présidentielle. Ce point de presse avait pour but d’examiner la fiche de parrainage. On connaît Maître Aissata Tall Sall. On connaît son éloquence, son charisme, entre autres. Ces choses qui forcent l’admiration de certains. Beaucoup de jeunes filles ont fait d’elle leur idole. Peut-être que ce point pèsera pour elle sur la balance des signatures pour le parrainage.

Pour l’heure, son compte à rebours vient de démarrer. Valsant entre un français audible et un wolof explicite, tel un meeting, son speech a été le moment pour l’avocate, de lever le voile sur son ambition d’être la cinquième présidente de la République sénégalaise devant un public déjà visiblement séduit. Un public composé pour la plupart, de mouvements politiques.

« La vraie alternance, ce n’est pas celle de 2002, » dit-elle. « Ce n’est pas non plus celle de 2012. On parlera d’une vraie alternance sous l’ère Aissata Tall Sall, » tonne-t-elle.

« Deugg le »(c’est vrai), s’élève une voix rauque, au milieu du public. Le même refrain est entendu à chaque fois que la dame finit un argumentaire. Assez souvent même, elle se voit interrompu dans son élan par un griot, qui met l’accent sur une de ses qualités.

« L’heure n’est pas à la danse, mais au travail » affirme-t-elle comme pour poser son doigt sur la récente chorégraphie du Président Macky Sall.

Les membres des partis présents, dans leur prise de parole, ont juste officialisé une solidarité du genre « tous derrière Aissata Tall » déjà évidente. Moussa Mbengue, la soixantaine, du mouvement « Alternative citoyenne », a accès son allocution sur un fait : « Nous avons voté pour des hommes, ils ont presque échoué, » a-t-il remarqué. « Essayons une dame, et pas des moindres et voyons ce que celà donne. » A cette remarque, le bruit des mouches reste imperceptible, tellement les applaudissements sont retentissant.

Pour signer la fin de cette rencontre, elle laisse le soin aux explications sur comment procéder aux signatures et promet de soumettre son programme sous peu.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire

Close