SAMASEN 2018
A LA UNE Actualité Education Saint-Louis societe

Magal des 2 Rakaas : Parrain de l’édition 2018, Cheikh Sidy Moctar Mbacké, un soufi accompli

Adama SENE, correspondant à Saint-Louis.
La 43e édition du Magal des deux rakkas de Saint-Louis, a comme parrain le défunt khalife général des mourides, Cheikh Sidy Moctar Mbacké, 7e fils de Mouhamadou Lamine Bara et 7e Khalife de Touba. Pour le comité d’organisation du Kurel des deux rakkas, le choix porté sur cette illustre personne n’est pas fortuite, vu tout le travail qu’il a eu à faire sur le chemin du mouridisme et les enseignements qu’il a laissé derrière lui. D’ailleurs durant toute sa vie, le saint homme a été un rassembleur, homme de Dieu d’une grande piété qui a toujours appelé à l’unité des musulmans.
Serigne Cheikh Sidi Moctar Mbacké, plus connu sous le nom de Serigne Cheikh Maty Léye est né en 1924 à Mbacké Kadior, village où son père Serigne Mouhamadou Lamine Bara avait l’habitude de se retirer pour apprendre le coran et pratiquer les préceptes de l’islam. Son immense capacité d’écoute fait de lui un Bienheureux à l’esprit ouvert. Il sait interpréter les aspirations des citoyens et en saisir le dénominateur commun pour inviter le Temporel en à apporter une solution. De lui, de sa vision et de son action émanent un grand projet d’avenir qui unit Foi et développement. Aux jeunes, il instruit de « retourner dans les Daaras, les champs et les Mosquées », autrement dit, à l’Education, au travail et à la prière. Et à tous les disciples, il apporte l’âme d’une vie collective faite de prières, d’actions solidaire. Et le respect de ses instructions rend l’âme du disciple toujours renforcée et extatique. Serigne Cheikh Sidi Moctar Mbacké a subi une formation complète sur le mysticisme. Ce qui lui a permis de mener beaucoup d’activités, l’éducation spirituelle sur la méthode et l’enseignement de Cheikh Bamba. Son occupation par les activités agricoles et les daraas, expliquent en grande partie pourquoi il était peu connu avant d’être Khalife de Serigne Bara Mbacké, le 22 mai 1990, succédant à son grand frère Serigne Abdoul Aziz Bara Mbacké. Pour le président du kurel des deux rakkas, le parrain de l’édition 2018, est un guide spirituel avec une seule mission : promouvoir davantage l’enseignement et l’action de Khadim Rassoul et être au service exclusif du monde musulman et de Touba. A en croire toujours Serigne Ameth Fall, les sénégalais doivent apprendre du défunt kahlife son sens véridique. « Quel que soit le rang social que tu occupes, Cheikh Sidy Moctar n’hésite jamais à te cracher la vérité avec une certaine amabilité. Quand des disciples s’écartent ou quand un acte peu glorieux d’un parmi eux lui parvient, il sermonne sans détour. Certains petits-fils de Borom Touba qui ont eu à dévier du droit chemin, ont été rappelés à l’ordre. Aux syndicalistes, aux hommes politiques et autres personnalités publiques, il tient toujours un langage de vérité ponctué de citations du Saint Coran et d’instruction de Cheikh Bamba. Et il prend le temps d’argumenter raisonnablement et d’imposer une vérité absolue » a signalé le président Fall. Serigne Cheikh Sidi Moctar Mbacké durant sa vie, a enseigné le partage et était un bienfaiteur hors pair. A Dakar plus précisément aux HLM 4, il a offerte comme « Hadiya » à Serigne Bara Mbacké, une maison d’une valeur de plus de 100 millions de francs CFA. Il a implanté de nombreux daaras pour l’apprentissage du coran et l’éducation spirituelle. Le 7e Khalife a également construit une tente pour l’apprentissage du coran à Gouye Mbind. Il a complètement rénové le mausolée de Serigne Bara aux cimetières de Touba. Depuis une vingtaine d’années, il a toujours convoyé annuellement au pèlerinage de la Mecque des centaines de personnes en prenant en charge entièrement les frais de voyage. Selon toujours le responsable moral de l’organisation des deux rakkas, le défunt khalife et parrain de la 43e édition était un grand rassembleur. De son vivant Il unissait sans confondre et distinguait sans séparer. Il a assumé constamment en virtuose sa mission sacerdotale de Khalife et mis tous les disciples dans la même situation en les accordant une égale application. Pour lui, les germes de l’avenir et la force de la confrérie mouride sont là où des groupes de disciples se rassemblent, se concertent et agissent dans une dynamique unitaire pour porter au loin les enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba. Durant son khalifat, il est parvenu à pacifier davantage les relations entre les différentes confréries du Sénégal et installer une grande confiance entre elles. Serigne Cheikh sidy Mactar, 7e Khalife de Serigne Touba a succédé à Serigne Bara Mbacké Falilou le 01 juillet 2010 à la tête de la confrérie mouride. Il quitta le bas monde le mardi 09 janvier 2018, et remplacé par l’actuel khalife, Serigne Mountakha Bassirou.
Il faut signaler que les talibés peuvent visiter jusqu’à la fin du Magal, l’exposition sur la vie et l’œuvre du parrain. D’ailleurs la nuit du 04 septembre lui a été dédiée via une grande conférence suivie de chants religieux.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close