SAMASEN 2018
A LA UNE Actualité Saint-Louis societe

Eau potable dans le département de Saint-Louis : Deux milliards et demi de FCFA pour renforcer l’AEP de Ndiock Sall

Adama SENE, correspondant à Saint-Louis.
Les populations des villages du département de Saint-Louis qui manifestaient depuis plusieurs mois pour réclamer de l’eau potable, retrouveront la disponibilité de l’eau dans les six prochains mois. L’annonce a été faite par le directeur général de la SONES en visite à Mboumbaye, où de nombreux villages du gandiolais et du département peinent à disposer du liquide précieux en quantité et en qualité.
De Mpal en passant par Fass Ngom, Gandon et Ndiébène Gandiol, toutes les localités raccordées sur les châteaux d’eau de Ndiock Sall, verront leurs réseaux densifiés et renforcés via le PEAMU d’un financement de 02 milliards 500 millions de FCFA. A en croire Charles FALL, DG de la SONES, pour le gandiolais, les causes sont identifiées avec la vétusté du dispositif actuel de l’AEP de Ndiock Sall, notamment la conduite principale de distribution en DN 250/160 mm qui desservait les communes de Gandon et de Gandiol et pour laquelle le pompage à une certaine pression entraine des casses et les besoins de pointes journalières de Ndiock Sall qui n’ont évolués depuis 2015 malgré l’augmentation démographique des populations à servir. Ainsi pour remédier aux multiples dysfonctionnements de la fourniture d’eau, les efforts qui ont été consentis pour résoudre les pénuries d’eau de certains quartiers de la ville de Saint-Louis, grâce aux renouvellements des équipements de l’usine de Khor, de celle de Bango et la construction du château d’eau à l’entrée de la ville, seront reconduits dans un programme de renforcement et d’amélioration du système actuel de l’AEP de Ndiock Sall qui ravitaille les localités se trouvant le long de la RN 2, de Mpal en passant par Fass Ngom, Gandon jusqu’à la commune rurale de Ndiébène Gandiol. « Les travaux ont démarré depuis plus d’un mois et seront terminés dans 06 mois. Ils permettront la réalisation d’un château d’eau d’une capacité de 800 m3 sur une hauteur de 25 m, le renouvellement de la conduite de distribution sur un linéaire d’environ 50 Km avec des tuyaux d’un plus grand diamètre. Les travaux permettront également la fourniture et la pose de canalisation en PVC DN63 à 110 sur 136 km pour les densifications de réseaux dans les différents sites ciblés. Les trois pompes des forages de Ndiock Sall seront changées en vue d’un refoulement direct sur le château d’eau » a expliqué Charles FALL. Des investissements qui ont été obtenus grâce à la banque mondiale dans le cadre du programme complémentaire du PEAMU. Selon le DG de la SONES, une importante partie du financement soit plus de 2 milliards 362 millions de francs CFA seront réservés aux travaux et plus de 147 millions de francs CFA serviront pour le volet contrôle et supervision. « A la fin des travaux, les populations du département de Saint-Louis n’auront plus de difficultés pour accéder à l’eau. Puisqu’on disposera d’un ouvrage de stockage de 800 m3 soit le double de ce qu’on utilisait. Mieux l’ouvrage va permettre d’assurer en même temps un système de distribution gravitaire pouvant atteindre les bouts de réseau » a-t-il soutenu. Avant de rassurer que le volet social via les branchements sociaux seront pris en compte par la SONES dans le cadre des densifications des réseaux de Ndiock Sall aux communes de Gandon et de Ndébéne Gandiol.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close