SAMASEN 2018
Actualité Dakar politique

A Rufisque, les libéraux sont en pleine campagne de parrainage pour leur candidat Karim Wade

Alioune Badara SALL, correspondant à Rufisque.
La section Rufisque du parti démocratique sénégalais a procédé ce lundi 17 septembre 2018 au lancement de la campagne de parrainage dans le département de Rufisque. Pour les camarades de Daouda Niang, coordinateur départemental du PDS, l’objectif visé est d’atteindre la barre des 200.000 parrains pour valider la candidature de Karim Meissa Wade.
Cette rencontre politique des militants du PDS de Rufisque et le comité directeur du parti s’inscrit dans une tournée qu’effectue le CD dans le département pour un maillage des différentes zones du pays pour avoir le plus de parrains en vue des élections présidentielles du 24 février 2019.

Dr Cheikh Tidiane Seck, chef de la délégation de la collecte des parrains.

Pour Dr Cheikh Tidiane Seck, chef de la délégation de la collecte des parrains, « l’objectif visé dans un premier temps est d’avoir 200.000 parrains pour notre candidat et 1.200.000 parrains pour montrer au président Macky Sall qu’il ne peut passer au premier tour malgré tout le jeu qui est en train d’être fait. C’est une manière de montrer qu’ils sont en train de faire un vol massif ». Il ajoute qu’avec 1.200.000 parrains personne ne pourra dire que Karim Wade ne peut pas être candidat et que Macky Sall ne pourra passer au premier tour.
Au niveau national, pour avoir les 200.000 parrains, à chaque responsable du PDS, il a été assigné un nombre de parrains, soit le tiers (1/3) des résultats obtenus lors des élections législatives 2017 où le PDS a eu 24.000 votants. Ainsi, à Jaxaay Niacoulrab sur les 2462 votants lors des législatives, il est attendu des responsables du parti d’avoir 892 parrains.

Les libéraux de Rufisque au lancement de leur campagne de parrainage.

A Rufisque Est, sur les 3550 votants obtenus lors de législatives, il est attendu d’eux 1286 parrains. A Rufisque Nord, sur les 3970 votants lors des législatives, il est attendu d’eux 1438 parrains. A Rufisque Ouest, sur les 4567 votants, il est attendu d’eux 1654 parrains. A Sangalkam , sur les 546 votants pour le parti lors des législatives, il est attendu d’eux 198 parrains. C’est ainsi que la répartition est faite dans tout le département de Rufisque commune par commune. « Si chacun obtient le nombre de parrains qui lui est assigné, le candidat Karim Meissa Wade aura 200.000 parrains au niveau national alors qu’on lui demande 53.000 » fait savoir Dr Joseph Sarr, membre du comité directeur du parti démocratique sénégalais (PDS). Il poursuit que ce parrainage est une sorte de pétition pour montrer que Karim Meissa Wade est le candidat qu’ils ont choisi.
A tous ceux qui se demandaient si Karim Wade reviendrait au pays, Dr Seck affirme qu’il sera de retour, battra campagne et remportera les élections. Pour lui, « Si nous nous déployons dans tout le pays, c’est parce que nous irons aux élections, et nous ne pouvons pas y aller sans notre candidat Karim Wade. Karim viendra, il nous l’a dit, et je me fie à ces propos. Nous sommes le PDS et nous allons assurer sa sécurité, que personne ne puisse lui mettre la main. Et je répète les propos du comité directeur du PDS, sans Karim Wade il n’y aura pas d’élection au Sénégal et nous avons les moyens de l’empêcher ».
Ce lancement de la campagne pour le parrainage à Rufisque a été l’occasion pour le maire de la ville, par ailleurs coordinateur du PDS, de solder ses comptes avec Oumar Gueye de l’APR. Ce dernier avait déclaré qu’il n’y avait pas d’opposition à Rufisque.

Daouda Niang, coordonnateur départemental du PDS.

Daouda Niang dira qu’ils ont leur manière de fonctionner dans le PDS et ils vont s’opposer au parti au pouvoir afin qu’il ne puisse pas passer dès le premier tour. Aux autres membres du parti démocratique sénégalais qui lui reprochent d’avoir un penchant pour l’APR, Daouda Niang a déclaré sans ambages : « Je suis gêné. Ce que je ne peux pas accepter, c’est que des œufs prématurés de l’APR soient dans le parti. Je le combattrai ».

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close