A LA UNE Actualité Dakar Education

A Rufisque, l’alphabétisation est un outil d’autonomisation pour des femmes du département

Alioune Badara SALL, correspondant à Rufisque.
Après la tenue de la quarante-troisième édition de la semaine nationale de l’alphabétisation dont le lancement a eu lieu ce 8 septembre 2018 à Diourbel sur le thème « Alphabétisation et développement des compétences », le Conseil National de Recherches Educationnelles (CNRE) a organisé ce 13 septembre, une journée de partage sur les innovations en alphabétisation au CRFPE de Dakar. C’était en présence de l’inspecteur d’académie de Rufisque,Cheikh Dione, du directeur du CNRE, et d’autres responsables dans le domaine de l’alphabétisation.

Sidy Sarr, directeur du CNRE.

Cette journée de partage a été l’occasion pour le directeur du CNRE de revenir sur les acquis de la journée de l’alphabétisation. Il s’agit entre autres de la valorisation des acquis de l’expérience, de la capitalisation des méthodes didactiques pour améliorer le système éducatif sénégalais et la mise en place d’une plateforme informatique.
Mieux, il s’agira pour le CNRE de procéder à l’élargissement du champs d’action des acteurs de l’alphabétisation au niveau des régions les plus éloignées. Pour cette première phase (2010-2014), il y’a eu 70% de réussite dans les programmes d’alphabétisation.

« Pour la deuxième phase, nous sommes en train de travailler sur les référentiels de compétences harmonisées. Faire en sorte que tous les intervenants disposent des mêmes référentiels de formation sur toute l’étendue du territoire national pour pouvoir systématiquement évaluer l’alphabétisation » fait savoir Sidy Sarr, président du Centre National de Recherche Educationnelles. Il ajoute que ce programme d’alphabétisation est déroulé dans plusieurs régions en tenant compte des langues en présence. « Vous savez que le Sénégal a une diversité linguistique culturelle. Nous intervenons dans les régions de Tambacounda, Matam, Kaolack, et que toutes les langues nationales doivent être prises en compte dans le système d’évaluation mis en place ».

Exposition-vernissage à Rufisque.

Toujours dans le cadre de la semaine nationale de l’alphabétisation, ce samedi 15 septembre au CRFPE, une exposition-vernissage sur les produits locaux a eu lieu. Ce, grâce aux classes d’alphabétisation qui ont permis aux femmes bénéficières de pouvoir se former et mener leurs propres activités génératrices de revenus. C’est le cas de Mbossé Faye de Darou Rakhmane qui a représenté à l’exposition « DAARAY AND JUBAL ». Elle nous a exposé des produits divers tels de l’eau de javel, du savon, de l’encens, des céréales locales, du couscous, des draps, entre autres.

Mbossé FAYE, exposante de l’association « DARAY ANDE JUBAL ».

« Nous menons d’autres activités comme le micro jardinage que nous avons commencé sans formation. On utilisait des bassines où on mettait nos plants pour avoir ce dont on avait besoin. Grâce, à des formatrices de Cambérène, on a pu bénéficier d’une formation en cultivant des légumes. Si on a pu faire tout ça, c’est grâce à l’alphabétisation. Les femmes peuvent maintenant compter, calculer. Nous produisons des produits locaux pas chers et ça marche bien ».
Pour Kiné Faye, formatrice en alphabétisation, le Président de la République doit s’impliquer pour le développement de l’alphabétisation, de même que les communes.

Kiné FAYE, formatrice en alphabétisation.

« L’alphabétisation est une compétence transférée. Il est du devoir des communes de nous soutenir nous les femmes. Ainsi, les femmes pourront aller de l’avant et occuper des instances de décision ». A cette exposition –vernissage, la Maison d’arrêt et de Correction (MAC) de Rufisque a participé puisqu’elle tient une classe d’alphabétisation.
« L’alphabétisation apporte beaucoup aux femmes. Savoir lire et écrire dans sa langue est une bonne chose. De plus, dans le domaine de la santé, elles sont bien renseignées, des moyens de prévention à la gestion de groupements. Quant aux organisations, elles sont nombreuses » nous renseigne la facilitatrice.

Cheikh Dione, inspecteur d’académie de Rufisque.

L’académie de Rufisque a été choisie, selon Cheikh Dione, Académie pilote par ADEM DAKAR, dans le cadre de la thématique inovante « dialogue de gestion et contractualisation de la performance » vise à construire son projet 2018-2022. « A ce propos, des fora intercommunaux seront organisés par les IEF de Rufisque commune , de Diamniadio et de Sangalkam » déclare-t-il.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close