SAMASEN 2018
A LA UNE Actualité Dakar societe

Sénégal – Le lavage de moutons : Un juteux business pour les jeunes en cette période de Tabaski

Autour de la vente de moutons gravite tout un business lucratif qui profite à beaucoup de personnes en particulier les jeunes. C’est le cas du lavage de moutons.  

Les moutons arrivent à Dakar fatigués et poussiéreux. Ils ont donc besoin pour être attractif d’un lavage à grande eau. Un travail que fait au point de vente situé au stade Léopold Sedar Senghor de Dakar, Mbaye Sarr et Ousmane Sarr.

Mbaye et Ousmane Sarr entrain de laver des moutons au forail situé à hauteur du stade Léopold Sédar Senghor.

Et, ce sont de jeunes hommes qui y trouvent leur compte en lavant les moutons moyennant une certaine somme d’argent.

Mbaye Sarr et Ousmane Sarr sont venus de Fissel Mbadane, une localité située dans le département de Mbour, région Thiès en allant vers Thiadaye.

Ils viennent depuis quelques années à Dakar à l’approche de la fête du mouton pour gagner de l’argent en lavant les moutons soient des éleveurs venus exposer leurs bétails et ceux acheter par des particulier.

Le service se fait à 1000 francs CFA pour les grands béliers et 500 CFA pour les moyens.

Ce juteux business fait l’affaire de plusieurs jeunes hommes qui fréquentent ses lieux de vente de moutons. 

Dans ce petit métier, les deux jeunes hommes n’achètent que le détergent et rien d’autres. Beaucoup de bénéfices faites donc.

Et depuis, quelques jours de leur arrivée à Dakar, les jeunes hommes âgés respectivement de 26 et 23 ans peuvent gagner de 25 mille francs CFA à 30 mille CFA.

Les deux jeunes s’activant à rendre propres les béliers situés au alentours du stade LSS.

Dans ce business ces deux jeunes hommes s’en sortent pleins les poches car ils n’achètent que le détergent l’eau leur est gratuitement offert.

Selon leurs dires « ils peuvent laver une dizaine voir une vingtaine de moutons par jour et à mesure que la tabaski approche, leur travail s’accentue et ils gagnent plus encore », disent-ils.

Venus profiter de ces petits métiers Mbaye et Ousmane Sarr devront regagner leur localité bientôt. A part la Tabaski qui s’annonce bon pour eux il y a l’hivernage qui s’est installé dans cette partie et les travaux champêtres les attendent aussi. 

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close