Actualité Environnement Saint-Louis societe

Saint Louis – Assainissement en milieu rural : 2000 bénéficiaires ciblés à Ndiébène-Gandiol

Adama SENE, correspondant à Saint-Louis.
Afin de booster le taux d’accès à 75% en 2025 et garantir l’accès de tous à de latrines améliorées à l’horizon 2030 tel que défini dans le cadre des ODD, le gouvernement du Sénégal a défini une nouvelle Stratégie Nationale de l’Assainissement en Milieu Rural (SNAR). C’est dans ce cadre qu’il a été lancé à Ndiébène-Gandiol dans l’arrondissement de Rao, le projet de latrines innovantes et à faible coût puisqu’en milieu rural, où 57,7% de la population n’ont pas accès à des ouvrages d’assainissement amélioré.
Une nouvelle stratégie qui vise à faire passer les ménages d’un assainissement non hygiénique à un assainissement amélioré à travers une approche via le « sanimarché ». A en croire le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement qui a présidé la cérémonie de lancement, l’Etat a réalisé dans ce secteur de gros efforts. « L’assainissement en milieu rural occupe une importante place dans notre politique. En moins de 06 ans un grand bond est réalisé dans ce secteur, les autorités ont réussi à faire passer le taux d’accès de 35 % en 2012, à 42% en 2018 » a déclaré Mansour Faye. Revenant sur le projet, le ministre a annoncé que la phase pilote permettra d’équiper 200 ménages en latrines, ce qui impacterait 2000 personnes. « Au finish, le projet financé par la BAD et la Banque Mondiale, devra permettre l’installation de 10.000 latrines dans toute la région Nord, afin de booster le taux accès » a-t-il signalé. Raison pour laquelle, l’ONG Gret, en partenariat avec le Service Régional de l’Assainissement et l’ARD de Saint Louis à travers le programme AICHA, apporte un appui technique et financier aux opérateurs en charge de la gestion et de l’exploitation, afin qu’ils puissent adopter cette nouvelle stratégie et la pérenniser. D’ailleurs une campagne a été déroulée dans les communes de Guédé-village et de Ndiébène-Gandiol pour mettre à la disposition des ménages des ouvrages d’assainissement adéquats à des coûts abordables pour toutes les couches. Une campagne qui a permis de recenser près de 1000 intentions d’achat soit près de 10 000 personnes. Au nom des populations, le maire de Ndiébéne-Gandiol, s’est félicité du choix porté sur sa collectivité locale pour la phase pilote du projet et sur les importantes réalisations dans l’assainissement en milieu rural. « Les latrines sont innovantes et peu coûteuses. Avec les facilités financières mises en place par les partenaires qui accompagnent le projet, nous appelons les populations à adhérer massivement pour plus de santé et d’hygiène dans notre environnement » a lancé Arona Sow. Il faut signaler que les porteurs du projet « Sanimarché » en dehors de l’atteinte des objectifs des ODD, veulent que ce dernier soit également un pourvoyeur d’emplois. « Avec les perspectives, nous pourrons travailler dans le traitement des boues de vidange des fosses des latrines» a soutenu Babacar Gueye du Gret.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close