A LA UNE Actualité Presse du jour

Revue du web : Plusieurs sujets en affiche sur la presse en ligne

La presse électronique sénégalaise affiche à leur Une divers sujets en lien avec la politique et les faits de société.

Dakaractu a braqué ses caméras sur la délinquance juvénile qui sévit dans la banlieue dakaroise notamment « Keur Massar- Malika-Yeumbeul : l’Axe du Mal de la délinquance juvénile »

Le journal en ligne a réalisé un large dossier sur l’épineuse question de la délinquance. 

Selon le journal en ligne Dakaractu « ils ont une moyenne d’âge de 17 ans. Pour la plupart, ils n’ont jamais fréquenté d’école et gagnent leur vie comme charretiers. Y’en a qui sont victimes de la déperdition scolaire à cause du manque de moyens des parents. Ils sont comme des gueux sniffant quelque drogue. A l’occasion, ils font les poches pour chiper portables ou pièces sonnantes et trébuchantes par des méthodes dignes d’un thriller. Tel est le triste décor, dont Dakaractu se fait l’écho, qui meuble l’axe Keur Massar- Malika-Yeumbeul, nouvelle zone de focalisation de la délinquance juvénile. Le graphique atteint son pont culminant à la place dite « Montagne », jouxtant la décharge de Mbeubeuss. Une sorte de no man’s land. L’insécurité règne, là où les forces de l’ordre semblent briller par leur absence. Les populations souffrent en silence ».

Leral, un autre site d’informations affiche à sa Une la politique avec le médiateur de la République, Alioune Badara Cissé et parle, « Présidentielle 2019: Les dessous de la « candidature » de Alioune Badara Cissé »

Leral qui cite un autre site senego, est revenu sur la sortie d’Alioune Badara Cissé « la déclaration de « candidature de Alioune Badara Cissé, Médiateur de la République et en même temps, membre de la coalition BBY. Selon lui, seul trois (3) facteurs peuvent l’expliquer ».

Information à lire, sur le site senego sur la déclaration du médiateur de la République sur la présidentielle de février 2019.

Un mort au pèlerinage 2018. Il s’agit d’une pèlerine sénégalaise décédée aux Lieux saints de l’Islam. L’information est à lire sur le portail de Azactu.

A en croire le journal en ligne « la victime Ramatoulaye Sy, plus connue sous le nom de Adja Ndeye Rama Sy, est restée pour toujours à la Mecque. Elle était partie pour accomplir le cinquième pilier de l’islam, Allah Subhanahou Taalah l’a voulu pour toujours à ses côtés. Elle a été inhumée ce 13 août à Medinatoul Mounawaar ».

Actusen parle d’un autre drame cette fois ci au Sénégal avec la route qui a encore fait des victimes.

Actusen nous informe q’un accident qui s’est produit à Khombole région de Thiès en allant vers Diourbel, a fait au moins 5 morts et plusieurs blessés dont certains dans un état grave.

Selon Actusen.sn, « c’est un bus de transport qui est entré en collision avec un camion en stationnement et la violence du choc a entraîné autant de morts ».

Le site d’informations du Groupe Futurs Médias nous plonge dans la cité religieuse de Guéddé Bousso une cité connue pour l’enseignement du Coran et la pratique assidue de la Charia.

Guédé Bousso est un village de la commune de Touba sis dans le département de Mbacké, dans la région de Diourbel. 

Selon IGFM, la charia survit encore à Guéddé Bousso :

«  Dans cette localité de Touba, les adultérins reçoivent 100 coups de fouets »

D’après toujours le site IGFM, « la charia est appliquée, mais s’y soumet qui veut ».

Parlons de la Tabaski qui sera célébrée le mercredi 22 août au Sénégal, Dakarmatin nous apprend que « la pomme de terre risque de manquer sur le marché », Dakarmatin de citer « L’Unacois/Jappo qui redoute une pénurie de pomme de terre ».

« Ce que nous avons remarqué c’est qu’il y a une des facteurs aujourd’hui qui risquent de créer une situation difficile dans l’approvisionnement de ce produit dans le point de vue de sa disponibilité et éventuellement sur son prix », a déclaré Ousmane Sy Ndiaye, Directeur exécutif de l’Unacois/Jappo qui tirait la sonnette d’alarme sur l’éventualité d’une pénurie de pomme de terre.

Malijet revient sur le second tour de l’élection présidentielle au Mali et nous fait savoir que « les missions d’observation électorale de l’UA et de la CEDEAO saluent la bonne tenue du scrutin ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close