SAMASEN 2018
A LA UNE Actualité Dakar politique Presse du jour societe sport

Presse du jour : Khalifa Sall et Karim Wade Karim Wade en vedette dans la presse sénégalaise

Les journaux sénégalais parvenus ce vendredi 31 août 2018 à Teranganews parlent essentiellement des déboires judiciaires des deux ténors de la politique, Khalifa Sall et Karim Wade. Des déboires qui risquent de les empêcher de participer à la présidentielle de février 2019.

« Cruels destins », écrit le journal Enquête à sa Une.

Pour le quotidien Enquête « à moins d’un miracle, le maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall et le candidat du PDS Karim Wade sont out pour la présidentielle du 24 février 2019″.

Mais pour ledit journal qui a donné la parole à un des avocats de M. Sall Me Ciré Clédor Ly « il reste des voies de recours à leur client, dont la condamnation a été confirmée par la cour d’appel de Dakar ce jeudi ».

Pour le cas Karim Wade c’est Me Madické Niang qui prend sa défense en « accusant le système judiciaire d’être complice de cette liquidation mise en place par le régime ».

Ce qui fait dire au journal Enquête que « Karim Wade paie cher son exil ».

L’AS de renchérir à propos de Wade fils «la Cour suprême anéantit l’ultime espoir de Karim ».

L’AS d’ajouter, « la cour suprême annihile les derniers espoirs Karim Wade qui s’éloigne de plus en plus de la présidentielle de février 2019 ».

L’AS d’ajouter, « dans une déclaration adressée au président du Tribunal, aux avocats et au procureur de la République, il souligne que l’affaire le visant est politique et que le président de la République a peur de lui au point de lui tailler ’’un destin présidentiel pour des raisons qui lui sont propres ».

Le Temoin abordant les décisions de la cour suprême et de la Cour d’appel qui « excluent Karim et Khalifa de la présidentielle ».

Le Temoin ironise avec ce jeu de mots « Benno Bokk Dakh ». Pour Le Temoin, « de concert, le même jour, la Cour suprême et la cour d’appel ont éliminé les deux principaux rivaux de Macky Sall à la prochaine présidentielle de février 2019 ».

A en croire le journal « les deux juridictions s’unissent (Benno) et excluent (Book dakh ou daq) Karim Wade et Khalifa Sall. Pour le plus grand plaisir de qui l’on sait ».

Mais d’après la publication, c’est sans compter avec le parti démocratique sénégalais (PDS), qui « compte réaffirmer la validité de la candidature de Karim Wade », rapporte le journal.

« Karim Wade, candidat déclaré du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), a vu lui son inscription sur les listes électorales rejetée par l’autorité administrative, ce qui fait qu’il ne peut plus être éligible, n’étant pas électeur, selon les nouvelles dispositions de la loi électorale », note le quotidien.

 « La Cour suprême, saisie à ce propos, s’est déclarée incompétente sur le pourvoi en cassation formulé par M. Wade, qui conteste le rejet de son inscription sur les listes électorales, ce qui à l’état l’empêcherait de participer à la prochaine présidentielle », peut on lire.

« La justice scelle le sort des « K », affiche Vox Populi.

« La cour suprême écarte Karim Wade des listes électorales et le met hors course », écrit la publication.

« La cour d’appel confirme la condamnation à 5 ans de prison de Khalifa Sall, plus que jamais au bord du forfait pour le scrutin du 24 février pour escroquerie portant sur un montant de 1,8 milliard de francs CFA, dans le cadre de l’affaire dite de la « caisse d’avance » de la ville de Dakar, a vu sa peine confirmée par le juge d’appel, ce qui hypothèque un peu plus son ambition de se présenter à la présidentielle de février 2019 », souligne le journal Vox Populi.

La pluie et son lot de désolation fait la Une de Vox Populi, avec ce titre : « Le Sénégal dans l’enfer des eaux « .

« Deux femmes de 35 ans et de 82 ans décèdent à Pikine et Cambéréne, victimes des dégâts  collatéraux de la pluie », nous apprend le journal.

Vox Populi de souligner qu’« après Dakar d’autres villes comme Touba sont aussi sous les eaux avec une conséquence, « un blocage de la circulation fortement perturbée dans la capitale avec des routes inondées. Envahies par les eaux, les populations de Darou Salam accusent l’Arène nationale ».

Enfin Stades s’intéresse au tirage au sort de la League européenne des champions avec le choc Liverpool de Sadio Mané et Naples de Kalidfou Koulibaly. Alors Keita Baldé Diao retrouve le Barça  de Lionel Messi.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close