A LA UNE Actualité culture Education Kaolack societe

PORTRAIT : Imam Assane Cissé, une vie au service de l’islam et de l’humanité

Premier petit-fils de Cheikh Al Islam El hadji Ibrahima Niasse dit « Baye », Imam Cheikh Assane Cissé est né le 4 Décembre 1945 à Kaolack et rappelé à Dieu dans la nuit du 13 au 14 août 2008. Il aura vécu 63 ans, après avoir conquis le monde à la cause de l’Islam et ouvert l’Amérique à la lumière de la Tarikha Tidianiya et de la Fayda.

C’est à l’âge de 10 ans qu’il mémorise le Coran à Médina Baye. Imam Assane Cissé va poursuivre ses études secondaires au Sénégal avant de se rendre en Egypte où il a obtenu une Licence en Etudes Islamiques et en Littérature à Ain Shams. Mais, le jeune Assane Cissé ne restera pas longtemps dans le Maghreb. Sur recommandation de son grand-père, son père le conseilla de quitter Le Caire pour étudier l’anglais en Angleterre. A l’époque, se souvient un proche, Assane Cissé n’était pas séduit par cette proposition. Une importante entreprise de la place lui avait proposé un boulot avec un salaire intéressant. Après avoir longtemps hésité, il finit par s’en ouvrir à Baye Niasse par l’intermédiaire d’un de ses oncles. Baye lui rétorqua : « Si tu veux réaliser ce que je veux pour toi, va étudier l’anglais. Mais, si tu veux faire ce que tu veux, restes travailler en Egypte. » Aux Etats-Unis, Imam fait un Doctorat en Etudes Islamiques à l’université de Northwestern, Evanston, Illinois, USA.

Message Fort de Imam Hassane Cissé RA pic.twitter.com/YpjzKljbnO— Samba E’ (@Samba_Ebraheem) 23 mars 2018

Il fut le premier à introduire la Tariqa Tidianya aux Etats Unis d’Amérique en 1976. Après beaucoup de zawiyas sont ouverts un peu partout dans le monde où il a nommé des Moukhadams pour enseigner et initier les nouveaux adeptes de la Tariqa.

En 1982, son père Seydi Aliou Cisse disparut et Cheikh Assane est contraint de rentrer au Sénégal pour prendre les fonctions d’imamat, comme recommandé par son grand-père dans son testament.

De retour à Kaolack,  Imam Assane s’investit dans les secteurs de l’éducation, de la santé, et également la lutte contre la pauvreté. En 1988, Il a fondé l’Institut islamique africain-américain qui est devenu une organisation non gouvernementale (ONG) et dont le but est de promouvoir l’éducation, le développement durable, la protection de l’enfant. La création du village de Kossi Atlanta, à quelques encablures de Kaolack, sur la route de Passy, relève aussi de sa belle initiative et, aujourd’hui, le village est électrifié et doté d’une mosquée et d’un forage. Et, plus récemment, le 18 juin 2008, en partenariat avec cette même ONG, imam Assane Cissé permit au quartier religieux de Médina Baye d’être doté d’une radio sur la bande FM en fréquence 90.1. Il faut aussi ajouter à l’actif du défunt saint homme de Médina Baye l’institut islamique, doté d’une salle informatique pour les enfants avec Internet, lequel a pour objectif de lutter contre la mendicité ; la clinique « Shifa Al Asquan » pour aider les personnes démunies à accéder aux soins, mais aussi soulager les malades.

A propos de l'auteur

Mamadou Diagne

Laisser un commentaire

Close