Actualité politique societe

Politique : A Saint-Louis, 60 jeunes « rewmistes » formés en leadership

Adama SENE, correspondant à Saint-Louis.
Faire la politique autrement en changeant de paradigme politique pour une nouvelle vision, tel est le combat que s’est engagé le Mouvement « Yaatal Rewmi ». Pour le responsable moral de la structure, la politique du folklore et la tromperie doivent être bannies au profit de celle du développement. Raison pour laquelle, une soixantaine de jeunes venus de tout le département de Saint-Louis, ont subi une session de formation sur leadership et le développement personnel. « Il ne s’agit plus de mobiliser les militants et les populations pour amuser la galerie. Mais l’objectif de notre mouvement est de faire en sorte que le citoyen puisse comprendre que le pouvoir lui revient et lui appartient » a déclaré Cheikh Moussa Camara alias Baye Camara. A en croire le leader Rewmiste de Diamaguéne, l’heure est à la conscientisation des populations surtout les jeunes sur les réalités du moment. « Il est de notre devoir en tant que responsable de la ville d’appeler et d’orienter les saint-louisiens pour qu’ils soient conscients de leurs droits et de leurs obligations citoyens. Parce que sous nos cieux, il n’est pas rare de voir des politiciens essayer de les tromper surtout à la veille d’élections. Ces tromperies doivent céder la place à des choses plus sérieuses comme ces sessions de formation en leadership ou autres formations utiles » a soutenu le chargé des finances et des affaires économiques du parti Rewmi. Selon toujours le frère de parti d’Idrissa Seck, c’est un combat qu’il faudra fermement mener puisque le leadership tient sur des valeurs qui sont malheureusement en perdition au Sénégal. « A chaque joute électorale, pour engranger les voix des électeurs de Saint-Louis, les politiciens ont l’habitude d’appâter les populations avec de l’argent qu’ils distribuent à tort et à travers au lieu d’accompagner les jeunes dans la formation et le financement. Mais dès qu’ils obtiennent leurs votes, ils leur tournent le dos et les oublient aussitôt après les élections » a-t-il fustigé. Avant de rappeler que le travail de sensibilisation et de formation continuera afin que le citoyen saint-louisien sache que le choix de ses dirigeants lui revient de droit en toute connaissance de cause. C’est pourquoi, Baye Camara a exhorté les militants qui ont eu à subir la formation de la dupliquer à la base. « Le choix électoral d’un dirigeant doit se faire sur des bases objectives avec un leadership affirmé » a signalé M. Camara. Avant de conclure que d’autres sessions de formations suivront pour les jeunes de Saint-Louis et d’ailleurs parce qu’ils sont l’avenir et ont besoin de se former pour tenir solidement demain les rênes du Sénégal.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close