SAMASEN 2018
A LA UNE Actualité economie societe

Le ministre du commerce met en garde les commerçants sur l’augmentation des prix de l’oignon…

Le ministre du Commerce, du secteur informel , de la promotion des produits locaux et des PME, Alioune Sarr, a menacé « d’infliger une amende » aux commerçants qui s’aventureraient à augmenter les prix de l’oignon et pomme de terre, de manière délibérée, à quelques jours de la fête de Tabaski.

« Nous lançons un appel aux commerçants qui s’aventureraient à essayer d’augmenter les prix de manière exagérée. Les services du Commerce intérieur les attraperont et leur infligeront des amendes, conformément à la loi », a-t-il prévenu.

Selon lui, le prix du kilogramme de l’oignon « ne devrait pas dépasser 350 FCFA au niveau du consommateur final, 300 francs CFA au niveau du grossiste et 150 francs CFA au niveau du commerçant ». En ce qui concerne la pomme de terre, Alioune Sarr a énuméré « quelques difficultés » liées à cette denrée.

Il s’agit « de l’entreprise Sen India qui dispose de 30 mille tonnes de stocks de pomme de terre dans ses magasins à Mbane, une commune distante de plus de 700km de Dakar ». « Sur le marché, nous avons constaté  une détérioration du produit vu qu’il a été stocké pendant une longue durée » et nous avons « demandé à l’entreprise de le retirer du marché pour que ça n’impacte pas le consommateur final, » explique-t-il.

Toutefois, le ministre affirme avoir « donné des instructions » pour que cette entreprise puisse, avant le soir du samedi 18 août à 22 h, livrer à Dakar plus de 15 camions de pommes de terre, mais aussi pour que « l’ensemble des régions soient également alimentées ». 

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire

Close